ANI : NON À L’ACCORD DE «SÉCURISATION DE L’EMPLOI»

ani argu

LE MEDEF VEUT CASSER LE CODE DU TRAVAIL POUR MIEUX LICENCIER : NON À L’ACCORD ANI DE «SÉCURISATION DE L’EMPLOI»

Plus de 1000 chômeurs supplémentaires par jour, 300 000 de plus en 2012, la situation de l’emploi ne cesse de se dégrader. Pourtant le MEDEF nous explique que le droit du travail est trop rigide et que pour être compétitifs, il faut que les patrons puissent licencier plus facilement et…sans que cela ne leur coûte rien.

L’Accord National Interprofessionnel (ANI) soi disant « pour la sécurisation de l’emploi » ne doit pas devenir une loi. La CGT, FO, la FSU et Solidaires rejettent ce texte voulu et signé par le MEDEF et trois syndicats minoritaires chez les salariés. La démocratie même accolée de l’adjectif social, ne peut être la domination d’une minorité sur la majorité.

Cet accord permet en réalité la sécurisation de l’employeur et de son droit à utiliser le salarié comme bon lui semble. Transposé en loi, il permettrait aux patrons de licencier plus facilement et d’imposer baisses de salaire et augmentation du temps de travail.

Vous trouverez ici un argumentaire pour comprendre les enjeux de ce texte de loi, et pourquoi la bataille contre l’ANI est fondamentale. Vous pouvez cliquez sur l’image pour télécharger le fichier, ou consulter les fiches ci-dessous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s