Bezons: Le contrat local de santé signé

Sans titre 2

Jean-Luc Nevache, le préfet du Val-d’Oise (à gauche), Yves Manzini (à droite), délégué territorial de l’agence régionale de santé (ARS), et Dominique Lesparre, le maire, ont officialisé le renforcement de la politique de santé sur Bezons.

Le contrat local de santé (CLS) formalise les pratiques de travail entre l’ARS et la ville de Bezons. Il concerne la division santé et d’autres services municipaux comme l’habitat, les sports, les retraités, le développement durable, le CCAS, la politique de la ville.

Cela se traduit dans le texte par 11 fiches-actions autour de 4 axes : augmenter la santé globale de la population, renforcer la lutte contre l’habitat indigne, combattre la désertification médicale, et mobiliser les acteurs pour réduire les inégalités sociales et territoriales de santé.

Les négociations entre la ville et l’ARS sur ce CLS ont duré deux ans. « Mais ça valait le coup d’attendre », soutient Florelle Prio, adjointe au maire déléguée à la santé. La municipalité de Bezons a obtenu ce qu’elle escomptait par dessus tout: la reconnaissance du centre municipal de santé.

Le docteur Guirec Loyer, directeur du CMS déplore « une signature sans moyen financier supplémentaire pour toutes les fiches-actions. Et on en a besoin. Sur des domaines comme la prévention, la pratique du tiers-payant et la coordination des soins. L’Etat, la Sécurité sociale en l’occurence, nous a confié ces missions mais ne met pas l’argent en face. Le financement est porté par la ville. En sachant qu’en 2008 la pratique du tiers payant était chiffré à 3,50 € par acte – aujourd’hui ce serait même plus 4€-4,20€ – cela fait un manque à gagner de 190 000 € par an pour le CMS ». Mais il ne désespère pas: « C’est évolutif. On pourra dans l’avenir y faire entrer de nouvelles dispositions. On voulait vraiment faire reconnaître l’importance de notre travail au centre municipal de santé. C’est chose faite dans plusieurs domaines : la mission prévention santé de Magali Trigance, notre rôle dans la lutte pour l’accès au soins et contre la baisse de la démographie médicale sont désormais reconnus. »

L’importance du CMS

Avoir un centre municipal de santé relève d’un choix politique fort pour une ville de 28 000 habitants. « Nous ne sommes pas nombreux à en avoir dans le Val-Oise », souligne Florelle Prio, adjointe au maire en charge des questions de santé. Qui peut se targuer d’un établissement avec des praticiens de qualité, en tiers payant, avec un tarif opposable de secteur 1, sans dépassement d’honoraire ?

« C’est un effort financier important que nous consentons, insiste l’élue. Mais le CMS est un outil formidable pour les soins de premier recours (médecine générale, ophtalmologie, dentaire, gynécologie) et le développement de nos actions de prévention menées par notre chargée de mission et l’équipe médicale, par exemple l’ORL, ou l’équipe infirmière dans l’éducation du patient diabétique. »

« On vient de recruter un gynécologue, ajoute Guirec Loyer. On va doubler l’offre sur la ville. »

Des difficultés malgré tout

En dépit de ces réussites, le CMS de Bezons subit la conjoncture générale et la crise du numerus clausus et de la répartition des praticiens sur le territoire national. « On n’arrive pas à remplacer des départs à la retraite dans certaines spécialités, confirme Guirec Loyer. Il nous manque un allergologue et un phlébologue. On a dû mal également à renforcer l’offre dans certains secteurs nécessaires. Depuis, un an on recrute un ophtalmo. L’offre n’est toujours pas pourvue. »
Les perspectives d’avenir restent cependant stimulantes. La présence au CMS d’un centre de formation pour les internes, depuis un an en est une. « Notre défi sera de répondre aux besoins de démographie médicale dans nos banlieues et aux aspirations des jeunes médecins qui veulent de plus en plus être salariés », conclut Guirec Loyer.

Source : ville-bezons.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s