Ernest PIGNON ERNEST à l’honneur dans l’Humanité

777811125_traits-de-genie-a-lille-un-corps-a-cor-587850

Je vous partage ici un article de l’Huma sur l’actualité d’Ernest PIGNON-ERNEST. Outre Rêv’Arts, où il nous fait l’honneur de sa présence cette année, l’artiste est présent dans 2 expositions à Lille actuellement. A découvrir !

« Le musée des Beaux-Arts de Lille avec l’expo « Traits de génie », met Ernest Pignon-Ernest face aux dessins de Botticelli, Dürer, Raphaël… À Lille, le musée de l’Hospice Comtesse présente ses « Extases ».

D’un côté une collection de dessins des plus grands maîtres, Raphaël, Dürer, Rembrandt, Titien, dont ceux légués à la Société des sciences, de l’agriculture et des arts de Lille par le peintre lillois Jean-Baptiste Wicar (1762-1834), élève de David, qui fut entre autres directeurs de l’Académie des beaux-arts de Naples. D’autre part, les dessins, sur de grandes feuilles et du papier en rouleaux de 10 mètres d’Ernest Pignon-Ernest, avec si l’on peut dire ses dessins des dessins, ou ses dessins à partir des dessins, au musée des Beaux-Arts de Lille. Une pratique dont il souligne lui-même le caractère original au regard de son œuvre, ou plus précisément de ses interventions, que ce soit à Naples autour du thème du choléra et du caravagisme, dans les cabines téléphoniques, sur les marches du métro Charonne… Soit donc, des affiches ou des dessins collés sur les marches, les murs des villes, les palissades, qui prennent sens dans des lieux, une histoire ou l’Histoire. « La proposition plastique n’est pas le dessin mais la façon dont son apparition travaille plastiquement le lieu. » Dans le même temps, toutefois, E. P.-E. dessine bel et bien, et avec d’autant plus de pertinence que le dessin, comme le savaient fort bien les artistes dès la Renaissance, appelle pour être « juste », dans les lieux, des raccourcis, de petites anamorphoses.

Faire vivre plus fortement les dessins

Mais le dessin, comme le note Régis Cotentin, est aussi, plus qu’une simple représentation des objets, une sorte d’appropriation du monde. Goethe note-t-il, disait « ce que je n’ai pas dessiné, je ne l’ai point vu ». De fait, tout dessinateur, même amateur qui en aura fait l’expérience le sait. Dessiner, c’est comme entrer dans le paysage, l’objet, être comme en communion. De ce point de vue, les interventions d’E. P.-E., au musée de Lille, ne rajoutent pas des dessins à d’autres dessins en se mettant sur le même plan. En réalité, les outils visuels que sont ses dessins sont là aussi, tout comme ses interventions dans les villes et les lieux – on dit street art, maintenant – une façon de renouveler le regard, de faire vivre plus fortement encore les dessins proposés en cherchant un geste juste, une courbe, en grossissant un mouvement. À la fois il s’agit pour le dessinateur d’aujourd’hui de questionner le dessin « copié », et de restituer à ce même dessin sa profondeur. C’est aussi une grande leçon de dessin : comprendre par exemple comment l’air et l’espace circulent autour d’un bras en mouvement de Raphaël, comment d’un simple trait qui semble tracé comme le recommandait Ingres à ses élèves, « en se promenant », le même Raphaël fait vivre la hanche d’une jeune femme assise. Difficulté et beauté du dessin.

Par ailleurs le musée de l’Hospice Comtesse, également à Lille, présente les grands dessins d’extases mystiques réalisés par E. P.-E., à partir des textes et des parcours d’Hildegarde de Bingen, Thérèse d’Avila, Catherine de Sienne… De grandes feuilles ployées comme des tôles et des corps qui se reflètent comme à l’infini dans un miroir d’eau au sol : la passion, comme le miroir inverse de ce que disait Chateaubriand de l’athéisme : « Cet effrayant éclair qui ne sert qu’à entrevoir un abîme. »

 « Traits de génie », jusqu’au 22 juillet. « Extases », jusqu’au 30 juin. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s