Chapeau bas, Monsieur Mandela

mandela

Evoquant la disparition de Nelson Mandela, je garde en mémoire avec un pincement au cœur l’engagement de cet homme, symbole de la lutte contre le pouvoir ségrégationniste blanc.

Je garde aussi en mémoire celui des communistes français à la pointe du combat contre l’apartheid en Afrique du sud.

On l’oublie, mais en 1964 il est condamné pour haute trahison et actes de terrorisme, prêt à subir la peine de mort.

Il en aura fallu des manifs, des rassemblements, des interventions pour nourrir un mouvement populaire qui finira par l’emporter dans l’opinion publique. J’en étais et j’en suis particulièrement fier car dans les années 70 / 80, nous n’étions pas très nombreux à soutenir cette cause juste.

Si le moment n’était pas aussi grave, je brocarderais l’amnésie de tous ces grands médias et politiques du monde entier, ces « combattants de la liberté » qui se sont accrochés à l’apartheid…presque jusqu’au bout.

Madiba aura passé 27 ans dans les geôles du régime raciste sud-africain.

L’un de mes plus beaux souvenirs demeure sa sortie de prison, le 11 février 1990.

Je suis submergé par l’émotion car cet homme, son combat, le nôtre, sont porteurs d’un espoir de liberté, d’égalité, de justice et d’émancipation humaine.

A sa libération, Nelson Mandela dira : » je suis là devant vous non pas comme un prophète mais comme un humble serviteur du peuple. »

Nombre de femmes et d’hommes politiques seraient bien inspirés de tirer les enseignements de cet exemple d’humilité.

Le 7 juin, quand cet homme d’exception est à Paris, reçu par les autorités françaises, il fera, avec ses amis de l’ANC et du Parti communiste sud-africain, le déplacement au siège du Parti communiste français. Car tous savent le rôle joué en France par le PCF dans sa libération.

En 1994, élu président, il engagera une politique de réconciliation nationale qui permettra à l’Afrique du sud de rejoindre le concert des nations.

Aujourd’hui, Nelson nous a quittés. Je suis profondément triste.

Certes, Mandela n’était pas un prophète, mais il était de ces hommes dignes qui sont des exemples de volonté et de courage qui force l’admiration des progressistes du monde entier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s