« Théorie du genre », mariage pour tous, IVG.. le retour des ultra-réacs

théorie-du-genre

Depuis plusieurs mois, ils sont partout. Que l’on parle IVG, théorie du genre, égalité femme-homme, mariage et adoption pour tous, les réacs de tout poil n’hésitent plus à s’exprimer publiquement et à remettre en cause des acquis chèrement gagnés.

On les a vu dimanche dans la rue, et l’impression qu’ils ont laissé est très déplaisante, et assez curieuse. Quelle surprise de voir acoquinés ensemble catholiques intégristes, extrême-droite, royalistes et islamistes radicaux ! Ces gens n’ont rien en commun, ils se détestent même cordialement. Leur dénominateur commun : la volonté de faire perdurer une société réactionnaire, autoritaire, où les femmes et les homosexuels notamment n’ont que peu de place.

Aujourd’hui, c’est la supposée « théorie du genre » qui fait parler : une campagne de retrait des enfants de l’école a même été lancée sur la base d’affabulations toutes plus fantaisistes les unes que les autres. Mais la théorie du « djendeure », comme aiment à l’appeler ses détracteurs (surement parce que ce qui est étranger fait peur…) n’existe pas : il s’agit simplement de l‘éducation à l’égalité entre les femmes et les hommes. (Vous pouvez lire ces 3 articles qui font la lumière sur les inepsies relayées par ces « collectifs » : sur le Monde , sur Libération et dans l’Humanité)

Les ABCD de l’Egalité, qui sont des modules d’éducation à l’école primaire, visent à éduquer à l’égalité garçon-fille et à travers elle à lutter contre les discriminations sexuelles. L’enseignement de l’égalité entre les femmes et les hommes est prévu par la loi depuis 1989 et les ABCD de l’égalité s’inscrivent dans le cadre des enseignements existants : en éducation physique et sportive, dans les cours d’éducation artistique, d’histoire, etc.

En aucun cas ces modules ne sont des cours « d’homosexualité » aux enfants dès la maternelle ni des « travaux pratiques sexuels » en classe, comme le colportent des rumeurs et une instrumentalisation politique. (vous pouvez aller lire cette petite BD, très bien faite, et qui explique clairement les questions de genre)

Etes-vous choqués que l’on apprenne aux enfants l’ouverture d’esprit et qu’on ne les enferme pas dans des clichés d’un autre temps ?

Tout cela pourrait rester de l’ordre de l’anecdote, de la petite polémique secouée par quelques irréductibles réacs qui ne supportent pas l’avancée de notre société. Mais cela a pris une toute autre dimension: cette semaine, la FCPE du Val d’Oise et notamment de Bezons (comme toutes les sections départementales d’Ile-de-France) a reçu un mail anonyme (courageux…) de menaces extrêmement inquiétant. (à voir l’article sur le site du Parisien)

Je suis outré qu’une poignée d’extrémistes se sente le droit aujourd’hui de menacer physiquement ceux qui ne penseraient pas comme eux, ceux qui, comme à la FCPE, défendent des valeurs humanistes, progressistes : égalité, laïcité, fraternité.

Qu’ils sachent, tous ces groupuscules qui concluent des unions contre-nature pour lutter contre la société du progrès et de la fraternité, qu’ils nous trouveront toujours sur leur chemin pour défendre la liberté et l’égalité. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s