Grâce à Bezons, l’Agglo reste à gauche !

Au lendemain de la belle victoire de la liste conduite par Dominique Lesparre à Bezons et du changement de majorité à Argenteuil, les élus faisaient le compte des futurs membres du Conseil d’Agglomération Argenteuil-Bezons dont le président sortant était justement Philippe Doucet, maire battu d’Argenteuil. Le futur conseil d’agglomération compte 48 élus. Dans le camp de l’UMP on pensait le partage des rôles clairement établi : l’UMP Georges Mothron et son allié UMP O.Régis à la tête de l’agglomération. C’est raté ! Car c’était sans compter sur la détermination de Dominique Lesparre pour que l’agglo garde le cœur à Gauche !
Sur le papier, la gauche était en effet légèrement majoritaire parmi les délégués des deux communes, 25 élus contre 23 à l’UMP. Bezons « apportant » 20 élus en faveur de la gauche dont dix élus PCF et Front de gauche et Argenteuil seulement cinq. Bezons détenait donc à elle seule 80% des voix nécessaires à Monsieur Doucet pour conserver son poste de président. Il suffisait donc de deux défections et l’agglo pouvait basculer à droite. Mais le 7 avril dernier, au terme d’un vote à bulletin secret et grâce à l’apport des voix de gauche de Bezons, le siège de président est resté à Philippe Doucet. Et pour ne pas manquer à leur habitude, les 23 élus de droite ont aussitôt quitté la séance en martelant (dans le vide) une imaginaire agression contre la démocratie. Et le maire UMP d’Argenteuil, qui avait pourtant tenté d’utiliser tous les moyens pour acquérir les voix communistes et Front de gauche de Bezons, retrouvait sa verve anticommuniste d’inspiration maurrassienne en comparant Bezons à l’Union soviétique. Dommage que lui et ses vingt-deux colistiers n’aient eu ni le courage ni la courtoisie de rester pour participer à l’élection des dix vice-présidents (voir ci-dessous). D’autant qu’en fin de séance Philippe Doucet faisait valider à l’unanimité la candidature de Dominique Lesparre au poste de président d’ABH-Argenteuil-Bezons. Pour Monsieur Monthron cela aurait ressemblé à une première gifle. Mais que dire alors de l’UMP O.Régis qui subissait là sa troisième rossée en moins de 15 jours, voire même une quatrième ! Car, en effet, au regard du total des voix de droite et des voix de gauche des deux communes obtenues aux élections municipales, c’est bien de sa faute si l’agglo ne bascule pas à droite ! Et c’est tant mieux !

Philippe Doucet a été réélu président de l'Agglomération Argenteuil-Bezons pour 6 ans avec 52% des suffrages

Philippe Doucet a été réélu président de l’Agglomération Argenteuil-Bezons pour 6 ans avec 52% des suffrages

Sur l’agglo, la gauche est bien majoritaire

Sur l’ensemble des communes de Bezons et d’Argenteuil, aux élections municipales la Gauche rassemble 18 658 voix et la droite 17 866, dont 2 990 de l’UMP O.Régis. La différence en faveur de la Gauche est de 792 voix. Il est donc tout à fait logique que celle-ci conserve la majorité à l’agglomération.

Les dix vice-présidents de l’Agglomération, élus à l’unanimité :
1er vice-président : Christian OURMIERES (Bezons)
Nessrine MENHAOUARA (Bezons)
Chantal COLIN (Argenteuil)
Michèle VASIC (Bezons)
Philippe NOEL (Bezons)
Fabien BENEDIC (Argenteuil)
Arnaud GIBERT (Bezons)
Martin LOLO (Bezons)
Christian ROBION (Argenteuil)
Renée KARCHER (Argenteuil)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s