Hollande et Valls livrent le logement à la finance !

Le premier ministre a présenté un plan de relance de la construction des logements neufs qui détricote la mesure la plus emblématique prise par Cécile Duflot: l’encadrement des loyers.
Le dispositif ne sera lancé qu’à Paris, «à l’automne» et «à titre expérimental», a décidé le premier ministre. Son extension au reste de la France, hypothétique, est repoussée à «2017» au plus tôt, le temps d’un «retour d’expérience» sur la capitale. Je suis résolument contre cet abandon !

«Nous avons assez de recul pour juger des difficultés de sa mise en œuvre», a argumenté le premier ministre pour justifier cette décision. «Les conditions techniques ne seront pas réunies avant des mois, voire des années» pour une application à plus grande échelle. Une annonce qui a rendu furieuse Cecile Duflot, l’ancienne ministre du logement. «C’est vertigineux de penser qu’un premier ministre puisse annoncer qu’il n’appliquera pas une loi votée, a-t-elle réagi. Sur le plan démocratique c’est un problème ». Mais c’est encore plus gravement un problème pour tous ceux qui consacrent la moitié de leurs revenus à se loger. Les loyers, et pas uniquement à Paris, ont augmenté de 40% en 10 ans. Les salaires, eux, n’ont pas augmenté de 40% en 10 ans. C’est cela la réalité.». Même état d’esprit du côté de la direction des Verts: «C’est un pur scandale de mettre en cause de façon arbitraire une loi et des années de travail, a jugé Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale du mouvement écolo. Tout ça pour faire du symbole face aux professionnels de l’immobilier qui ne font que se goinfrer.»

encadrement-des-loyers-la-relocation
ENGAGEMENT N°22 DU PROGRAMME ÉLECTORAL DE FRANÇOIS HOLLANDE

Pour ma part, Je suis résolument contre cet abandon. On ne connaît que trop les conséquences pour les locataires : l’explosion des loyers ! Tout à leur dérive libérale, alors que les financements pour le logement —social en particulier— se réduisent et avec eux le nombre de constructions, Manuel Valls et François Hollande cherchent la solution en livrant un peu plus le logement au « Marché ». Autant dire à la Finance…Maire de Bezons, je suis aussi très régulièrement confronté à des locataires en proie à des bailleurs privés qui profitent de la situation de crise pour leur imposer des conditions de logement et des loyers indignes.Supprimer le peu de protection qui subsiste encore est inacceptable ! Ce sont les familles modestes, populaires et fragiles en particulier, nombreuses dans notre ville, qui vont encore payer le prix des renoncements et reniements de Hollande et de son gouvernement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s