Enghien…rien ne va plus !

Enghien… son casino, son lac, son hippodrome, ses eaux thermales sulfurées et…. ses 10% de logements sociaux ! Rien d’étonnant alors que ce soit cette ville que le collectif départemental du logement a choisi pour sa nouvelle campagne contre le non respect de la loi SRU qui impose 25% de logements sociaux dans toutes les villes de plus de 3 500 habitants.

Dans le Val d’Oise, quarante-deux communes ne respectent pas les termes de la loi SRU…dont Enghien qui ne totalise que 9,8% de logements sociaux. Aussi, le samedi 24 janvier, une bonne soixantaine de membres du Collectif Départemental du Logement, avec Dominique Lesparre en tête, sont venus rappeler sur place, face au lac et au casino, qu’il manquait près de 40 000 logements sociaux dans le département pour répondre aux demandes. Une belle démonstration avec les poses symboliques d’une première pierre et de panneaux soulignant que Enghien devrait en construire 840 pour ne plus être hors la loi. Sur l’ensemble du département se sont près de 13 000 logements qui devraient sortir de terre si toutes communes rétives appliquaient la loi Solidarité et Renouvellement urbain. Mais ces communes égoïstes, la plupart d’ailleurs, dirigées par une maire de droite, préfèrent payer des centaines de milliers d’euros (voire pour certaines de millions d’euros) d’amendes que de pouvoir offrir un logement à ceux qui n’en n’ont pas.

Nouvelle image 7

Dominique Lesparre, maire de Bezons et conseiller général du Val d ‘Oise et Philippe Doucet, député, ont symboliquement posé la première pierre de logements sociaux dans la commune dirigée par l’UMP Philippe Sueur.

Précédée quelques semaines avant par une rencontre avec le Préfet du Val d’Oise, cette initiative du collectif ne sera donc pas la seule. L’ensemble de ses membres, issus de la CGT, de la CNL, des amicales de locataires, du Lab, d’élus bezonnais, de citoyens et du PCF, et déterminés à obtenir la construction de logements, entendent bien poursuivre et amplifier leur campagne de sensibilisation sur cette question du droit au logement pour tous. Prochain rendez-vous est d’ailleurs déjà fixé. Ce sera  le 28 février et seront visitées les communes de St-Leu-la-Forêts (12,8% de logements sociaux) et de Montlignon (2,4%) . Et pas besoin d’attendre l’invitation des maires de ces communes. .Une seconde initiative avant de réunir les Assises départementales du logement qui auront lieu quelques semaines plus tard.

Nouvelle image 10


Le collectif a également dénoncé le cas de cette ancienne clinique, désaffectée depuis plusieurs années et dans laquelle près de nombreux logements sociaux pourraient être aménagés.

Moins de 300.000 logements construits en 2014 en France, pire niveau depuis 1997

Les mises en chantier de logements neufs en France ont chuté de 10,3% sur l’année 2014, soit leur plus bas niveau depuis l’année 1997. Le nombre de mises en chantier est passé en-deçà de la barre symbolique des 300.000 logements pour la première fois depuis 17 ans contre un objectif annoncé par le gouvernement de 500.000. « Nous nous attendions à une très mauvaise année, elle est conforme à ce que nous redoutions: » a laconiquement commenté le ministre du logement. Mais il s’est bien gardé de dénoncer le non respect de la loi SRU par près de 45% des communes concernées et la volonté profonde d’un certain nombre de collectivités locales, partout en France, de ralentir, voire de stopper très fortement la construction de logements.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s