Élections départementales : Dominique Lesparre, maire de Bezons, s’adresse aux Bezonnais

6a015432e560a7970c01630642afbc970d-320wiPourquoi ne suis-je pas candidat aux élections départementales de mars prochain ?

Madame, Monsieur,

Les 22 et 29 mars prochain auront lieu les élections départementales et nous élirons des représentants appelés à siéger au Conseil départemental du Val-d’Oise.

Conseiller général du canton de Bezons depuis 2008, je sais les luttes que nous avons menées avec vous qui nous ont permis d’obtenir d’importantes réalisations et subventions pour notre ville. Ainsi, durant ces 7 années de mandat, j’ai obtenu près de 20 millions d’euros de subventions pour nos écoles, nos collèges, nos logements, nos équipements culturels, nos manifestations, nos actions de solidarité, nos associations, nos routes… Malheureusement, le gouvernement a décidé d’une réforme territoriale que je combats. Dans ce cadre, le mode de scrutin a été modifié et il nous est imposé un véritable charcutage électoral. Notre canton de Bezons, où je suis élu, a fusionné avec une partie de la ville d’Argenteuil gérée par la droite et s’appelle désormais canton d’Argenteuil 3. Il passera de 27 000 à 52 000 habitants. Je ne serai pas candidat pour 3 raisons :

La première : les Conseils Généraux, notamment en Ile-de-France, sont condamnés à disparaître en 2020. Ce mandat aura donc pour objet de préparer la disparition du Conseil départemental du Val-d’Oise qui n’aura plus ni les mêmes compétences ni les mêmes moyens.

La deuxième : Bezons et Argenteuil ne seront plus rattachées administrativement au département du Val-d’Oise puisque la ville d’Argenteuil est appelée à rejoindre Paris Métropole et la ville de Bezons à rejoindre les Yvelines ! A quoi bon, pour le maire de Bezons, siéger dans une assemblée qui n’aura plus aucune relation avec Argenteuil et Bezons ?

La troisième : j’ai toujours œuvré pour le rassemblement des progressistes et regrette très sincèrement la dispersion des forces de gauche et écologistes. Elles auraient dû s’accorder, dès le premier tour sur des objectifs locaux, alors que l’UMP et le FN menacent, notamment sur Argenteuil.

Comme maire, avec l’équipe municipale de large rassemblement des forces de gauche, écologistes et citoyennes que j’anime, j’entends préparer, à vos côtés, le rattachement de Bezons à une agglomération de taille humaine et porter, dans votre intérêt, les projets majeurs de notre ville, jusqu’en 2020 et au-delà.

Bezons, le vendredi 13 février 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s