Commissariat de Bezons : encore une promesse non tenue !

Le Parisien, dans son édition du 21 mai, vient de confirmer mes inquiétudes concernant le maintien de notre commissariat. La directrice départementale de la sécurité que j’ai rencontrée il y a quelques semaines m’avait déjà fait part du projet de réorganisation des circonscriptions de police dans notre département. Celles-ci devant passer de 11 à 6.

Les deux premières circonscriptions de police à disparaître sont donc celles d’Argenteuil-Bezons et de Sarcelles-Garges-lès-Gonesse. A terme, notre Commissariat se transformera en simple poste de police, avec des effectifs à nouveau réduit, des horaires d’ouverture diminués une fermeture le week-end et la nuit. Cela réduira davantage encore le service public de sécurité nationale sur notre ville. Bezons sera rattaché à Argenteuil qui devra accueillir aussi le bassin de la Frette-sur-Seine, actuellement rattachée à Herblay. Au total ce sont 25 communes du Val-d’Oise qui vont être impactées ! Une fois de plus, le gouvernement trahi la parole donnée, puisque c’est Manuel Valls, en personne, alors ministre de l’intérieur qui lors de sa visite à Bezons, nous avait assuré du maintien de notre commissariat. Cette décision se prend au moment même où la question de la sécurité reste une des premières préoccupations des citoyens.

bezons-commissariat

A terme, notre Commissariat sera transformer en simple poste de police, avec des effectifs à nouveau réduit, des horaires d’ouverture diminués et une fermeture le week-end et la nuit.

Cette inquiétude et ce constat je les partage avec le syndicat SGP-FO de la police que j’ai aussi rencontré. Ce dernier est farouchement opposé à ce projet. J’ai également interpellé le 1er ministre pour lui réaffirmer ma volonté, celles de mes concitoyens, de défendre avec la plus grande détermination le maintien de notre commissariat. Là où le service public de police disparaît, la délinquance apparaît. Sa présence dissuasive est donc nécessaire et les habitants de Bezons ne doivent pas être pénalisés.  Je me suis également adressé au Président de l’association des maires du Val d’Oise le sollicitant pour une intervention auprès du Premier ministre et du Préfet du Val-d’Oise pour défendre le maintien des services publics de sécurité et de leurs effectifs dans nos commissariats et d’écarter ces projets de « mutualisation et de rationalisation ». Enfin, j’ai écrit à l’ensemble des maires des communes impactées dans le Val d’Oise pour leur proposer que nous nous rencontrions afin de décider d’une action commune concernant ce et ainsi fédérer nos interventions auprès des pouvoirs publics.
Vous trouverez ci-dessous les PDF de ces courriers :

PDF LETTRE A VALLS avril 2015

PDF LETTRE AU PAMVO

PDF LETTRE AUX MAIRES DU 95

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s