Fruits et légumes au juste prix

Comme chaque année, les communistes et les agriculteurs paysans du Modef s’étaient donnés rendez-vous en Île-de-France pour une vente solidaire de fruits et légumes contre la vie chère, jeudi 20 août. Une opération de solidarité visant aussi à dénoncer les scandaleuses pratiques commerciales de la grande distribution et des agro industriels. Sur Paris, et dans 37 villes d’Ile de France les sections du PCF s’étaient mobilisées, dont celles d’Argenteuil, Gonesse et Persan pour notre département.

PHO570e87fc-2943-11e4-ac81-e130e77710b9-805x453

50 tonnes de fruits et légumes en tout genre (tomates, melons, prunes, poires, salades, haricots…) ont été proposées aux Franciliens lors de cette action de solidarité organisées conjointement par le Modef et le PCF.

Encore un énorme succès pour cette initiative cette année, puisque quelques 50 tonnes de fruits et légumes en provenance du Lot et Garonne ont été vendues directement aux Parisiens et Franciliens ce jeudi matin par une centaine de producteurs. Une façon de dénoncer les pratiques de la grande distribution et de l’industrie agroalimentaire qui importent massivement des fruits et légumes de pays où les règles sociales, environnementales et sanitaires sont moins contraignantes qu’en France.Les consommateurs ont pu ainsi trouver des tomates, haricots verts, pommes de terre, nectarines, poires et prunes à des prix défiants toute concurrence car vendus sans intermédiaire. Une salade à 1 €, un kilo de haricots verts à 2 € ou des nectarines à 2 € le kilo ou bien encore des pommes de terre à 90 centimes le kilo ou des tomates à 1,50 € le kilo.

fruitslegumes_0

Sur Paris, et dans 37 villes d’Ile de France, les sections du PCF s’étaient mobilisées. Dans le Val d’Oise, celles d’Argenteuil, Gonesse et Persan étaient partenaires de cette action.

Un français sur deux ne peut s’offrir cinq fruits et légumes par jour

Faute d’une rémunération suffisante, le nombre de producteurs français de fruits et légumes a été divisé par deux en 15 ans et les quantités produites ont été diminuées de 1,7 million de tonnes. L’Allemagne est ainsi passée devant la France pour les volumes de fraises et d’asperges. Résultat le déficit de la balance commerciale en fruits et légumes frais se creuse d’année en année et atteint désormais 10 milliards d’euros. Et un français sur deux ne peut s’offrir cinq fruits et légumes par jour à causes des marges excessives de la grande distribution. Les centrales d’achats pratiquent des importations « Low Cost » en provenance de toute la planète avec dumping social et environnemental. Au final, ce sont les peuples paient la facture. Produire une alimentation saine et accessible, vivre dignement de son travail, engager la transition écologique de l’agriculture, promouvoir un aménagement équilibré des territoires sont les engagements du PCF. A travers son projet pour ‘La France en commun », le PCF fait de l’encadrement des marges de la grande distribution une des quinze mesures immédiates pour la France. Et l’occasion nous est donnée lors des élections régionales qui se dérouleront en décembre prochain, d’encourager l’agriculture paysanne et les circuits courts en relocalisant notre alimentation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s