Pass navigo : Une avancée historique grâce à la mobilisation de tous !

Après des années de mobilisation des usagers, des élus, des associations, des syndicats, la carte Navigo au tarif unique de 70 euros (dont 50% l’employeur) est enfin entrée en vigueur le 1er septembre. C’est une grande satisfaction de voir cette revendication aboutir !

A de multiples reprises au cours des dernières années, les députés et les conseillers régionaux du Front de gauche ont porté et plaidé en faveur de cette mesure, à l’Assemblée nationale, auprès des présidents de la SNCF et du Conseil régional pour mettre fin à la triple peine que subissaient les habitants de Bezons et ceux des communes de grande couronne : plus de temps de transport chaque jour, des tarifs plus élevés que pour les habitants de Paris et des conditions de transports insatisfaisantes. Je me félicite donc de l’adoption de cette mesure qui représente en moyenne 450 € d’économie par an pour les Bezonnais prenant tram, RER ou métro pour aller travailler.

navigo 2

10 ans de bataille auront été nécessaires aux élus Front de Gauche pour obtenir enfin le Pass’navigo à tarif unique !

Les 50% obligatoires de remboursement deviennent 35€ par salarié pour toutes les entreprises

Mais il nous faut poursuivre notre mobilisation pour l’amélioration de nos transports en commun. Revendiquons l’augmentation du Versement Transport acquitté par les entreprises de plus de 9 salariés d’autant que ces entreprises vont réaliser des économies grâce à la mise en place de la zone unique. Les 50% obligatoire de remboursement deviennent 35€ par salarié pour tous, alors que jusqu’à présent il pouvait atteindre jusqu’à 60 € par salarié. Cette taxe sur les transports acquittée par les entreprises et les organismes publics ou privés de plus de 9 salariés, constitue la ressource principale du STIF. Le versement transport représente 65 % des recettes budgétaires du STIF et un peu moins de 40 % du financement total du fonctionnement du transport public francilien.

navigo

Pour les Bezonnais utilisant le pass’navigo pour 5 zones, l’économie annuelle dépasse les 500 euros.

Cette taxe est collectée par les organismes chargés du recouvrement des cotisations sociales (principalement les URSSAF) puis reversée au STIF. Le taux de prélèvement, assis sur la masse salariale et qui varie de 1,5% à 2,7% selon le département d’Ile de France n’a pas été augmenté depuis 2012, alors que les titres de transports pour les usagers augmentent chaque année, au 1er juillet. Nous proposons d’augmenter la contribution des entreprises en la mettant au même niveau dans toute l’Île-de-France, ce qui rapporterait 800 millions d’euros par an, assez pour financer la zone unique et permettre d’investir pour améliorer la qualité des transports. Les entreprises sont les premières bénéficiaires de l’amélioration des transports. Qu’elles y contribuent nous paraît légitime et nécessaire. C’est pourquoi nous proposons un taux unique en Île-de-France du versement transport à 2,6%.

Manuel Valls est plus sensible aux pleurs du Medef

Malheureusement, une fois encore, le Premier Ministre, Manuel Valls est plus sensible aux pleurs du Medef qu’aux revendications des citoyens. Il projette en effet de remonter de 9 à 11 salariés le seuil déclenchant le Versement Transport acquitté par les entreprises. Cette mesure signifierait une perte annuelle de recettes de 500 millions d’€ pour le Service public de transport à l’échelle nationale, dont 235 millions pour la seule Ile-de-France. C’est inacceptable !

dscn00242-e1434966461796

Elus et militants associatifs se sont mobilisés pour faire signer la pétition en faveur du prolongement du T2

Quatre maires pour le prolongement du T2

Comme il serait également inacceptable que notre tram, notre T2, ne soit pas prolongé jusqu’à Cormeilles comme nous sommes aujourd’hui des milliers de Bezonnais à le réclamer à travers les pétitions (que vous pouvez toujours signer sur le site de la Ville). Comme Yannick Boëdec, Georges Mothron et Pierre Fond, respectivement maires Cormeilles-en-Parisis, Argenteuil et Sartrouville ont, avec moi, décidé d’agir ensemble pour le prolongement du T2  jusqu’à la gare de Cormeilles, via Sartrouville et Argenteuil en soulignant les enjeux de ce dossier : économique, social et de développement durable pour les habitants et le territoire. Ensemble, nous entendons prendre toutes les initiatives permettant de faire avancer ce dossier essentiel pour les habitants et les salariés du territoire. C’est pourquoi, nous avons demandé un rendez-vous avec la direction du S.T.I.F.C’est pourquoi aussi à Bezons, nous allons reprendre notre campagne de mobilisation. Je vous donne rendez-vous dimanche 20 septembre, au stand municipal sur la Foire de Bezons.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s