La Poste se lance dans l’alimentaire

Alors qu’elle a supprimé 40 000 emplois en 10 ans, fermé des centaines de bureaux, remplacé des milliers de salariés par des machines, la Poste se lance dans le marché de l’alimentaire. Ce n’est pas une blague ! L’entreprise publique a annoncé l’acquisition de 80 % de Resto-in, une start-up du secteur du portage de repas à domicile.

Le moins que l’on puisse dire c’est que La Poste accélère la diversification de ses activités. Après avoir robotisé ses bureaux au maximum, voilà qu’elle se lance dans la livraison rapide de repas à domicile. Pas de confusion, toutefois : ce ne sont pas les facteurs qui vont se mettre à livrer des pizzas ou des nems. Cette nouvelle offre sera assurée par Resto-in, dont La Poste a acquis 80 % du capital. Créé en 2006, Resto-in est « une place de marché de restauration couplée à un service de courses », selon le communiqué de La Poste.

h-20-1708573-1253691203

Concrètement, le client rentre son adresse sur le site Internet, et se voit proposer une série de restaurants partenaires à qui il peut passer commande. Les plats, payés en ligne, sont ensuite livrés en moins de quarante-cinq minutes, promet la société. Resto-in est accessible à Paris, Lyon et Marseille, ainsi que dans 6 autres métropoles européennes, mais l’entrée au capital de La Poste va sans doute accélérer le développement de l’activité, au moins en France. Reste que les conditions de travail y sont aussi bonnes que chez Amazone ou…à la Poste, marquée tout de même par quelques drames ces dernières années ! Prétextant un déclin de son cœur de métier, le courrier, La Poste fait donc dans la bouffe !

la-poste-deligne_1760913Qu’ont à attendre les usagers et en particulier les Bezonnais d’une telle reconversion ? La Poste serait peut-être mieux inspirée de renouer avec les créations d’emplois, ce qui permettrait de répondre à l’attente légitime des usagers en offrant une plage horaire d’ouverture plus large à la poste centrale de Bezons, en cessant les fermetures intempestives à l’antenne du Grand Cerf (encore fermée et cette fois jusqu’au 13 novembre) et de renoncer à la fermeture définitive de l’antenne du Colombier. Pour résumer, mettre à son menu l’amélioration de ses missions de services publics au lieu d’aller jouer au traiteur !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s