Christian Taubira : une démission de conviction

Je fais mienne la déclaration de Pierre Laurent, secrétaire national du PCF concernant la démission de Christiane Taubira, ministre de la Justice, et que vous trouverez ci-dessous. Et comme vendredi, c’est jour de « dessins » sur mon blog, vous ne manquerez pas d’apprécier cet échantillon de dessins de presse, inspirés de cette courageuse décision, une décision de conviction.

French Justice Minister Christiane Taubira speaks during the session of questions to the government at the National Assembly in Paris, on January 29, 2014. AFP PHOTO LIONEL / BONAVENTURE / AFP / LIONEL BONAVENTURE« La démission de Madame Christiane Taubira du gouvernement éclaire un peu plus encore la gravité du projet de révision constitutionnelle que le gouvernement s’acharne à vouloir imposer. Je salue le geste de la Garde des Sceaux qui confirme que l’attachement aux valeurs de gauche ne peut s’accommoder des orientations politiques de François Hollande et Manuel Valls. Nous avons besoin d’une Gauche qui repense l’avenir et agit pour le bien commun, non pas d’un pouvoir qui court après la droite et l’extrême droite. Le geste de Madame Taubira remet en perspective la recherche d’une Gauche qui ne se renie pas. Je souhaite que Christiane Taubira puisse retrouver toute sa place dans l’indispensable travail de reconstruction auquel je veux contribuer avec les « lundis de gauche – porte ouverte pour 2017 », qui s’organisent à partir du lundi 1er février sous la coupole de la place du Colonel Fabien. Je l’invite à y participer. La nomination de Monsieur Urvoas comme Ministre de la Justice n’est pas une bonne nouvelle. Proche de Manuel Valls, il était président de la Commission des lois de l’Assemblée nationale, à ce titre il s’était publiquement opposé à plusieurs reprises aux députés communistes et à Madame Taubira »

Au nom de l’éthique, des valeurs de la République, je vous appelle d’ailleurs à mettre en échec les projets gouvernementaux sécuritaires. Les démocrates ont rendez-vous samedi 30 janvier à Paris à 14h30, place de la République, pour exprimer leur refus de la réforme constitutionnelle et leur exigence de la levée de l’état d’urgence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s