Partageons la parole, le 3 mai à Bezons, j’y serais !

La spontanéité et l’élan de la jeunesse préoccupée par une société de plus en plus discriminante donne un sens politique et créatif là où les discours de la plupart des partis sont vides d’espoir.Les Français et les jeunes en particulier veulent reprendre la parole et c’est bien. Aucun état ne pourra interdire au peuple de descendre dans la rue et de s’exprimer en toute liberté. Seul un état policier serait tenté de le faire. Un mouvement citoyen  est peut-être en marche, et c’est bien autre chose que le petit mouvement néolibéral du ministre Macron. Cette mobilisation visait dans un premier temps à protester contre la réforme du Code du travail.

_dsc2968_-_copieCette réforme n’est pas un cas isolé puisqu’elle s’inscrit dans la liste des cures d’austérité conduites par le gouvernement socialiste et imposée notamment dans un contexte d’état d’urgence liberticide. Les débats qui animent les assemblées de Nuit Debout mais aussi de Banlieue Debout montrent que le ras-le-bol exprimé va bien au-delà de la réforme du travail et s’élargit vers une problématique plus globale : la remise en cause d’un système social et politique en crise et à bout de souffle. L’initiative à laquelle vous invite l’association Locale le LAB le 3 mai prochain (voir ci-dessous), va dans ce sens. C’est pourquoi je la soutiens, c’est pourquoi j’y participerais et c’est pourquoi je vous invite à y prendre la parole.

Sans titre 1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s