Solidarité à Sarcelles : comme à Bezons !

Alors que la plupart des candidats à la primaire de droite  affichent l’intolérance et l’exclusion en se rassasiant de mensonges et de démagogie concernant l’identité nationale et les réfugiés, des anonymes se mobilisent, laissent leurs petits égos de côté et regardent un peu plus ce qui se passe juste à côté de chez eux.  

6181045_3344ae28-8be3-11e6-a6a5-6b3a4e1024cf-1_1000x625

Photo le Parisien. Édition du 7 octobre 2016

C’est ainsi qu’à Sarcelles (voir PDF de l’article de Le Parisien ci-joint) , une quinzaine de jeunes ont pris l’initiative de collecter de l’argent afin de confectionner des repas pour les offrir à des réfugiés vivants à ciel ouvert place Stalingrad à Paris. Comme cela fut le cas à Bezons, en juin dernier, lorsque l’Etat avait imposé à notre ville l’accueil d’une centaine de réfugiés au Gymnase Coubertin, des citoyens donnent du sens et du contenu aux mots solidarité et fraternité. Et cette mobilisation vient de gagner Maisons-Alfort dans le Val de Marne, Stains, Saint-Denis, Pierrefitte.  Cela fait le plus grand bien. Cela démontre que pendant que certains composent leurs discours sur le fumier répandu par les  Zemmour, Sarkozy et autres Le Pen, de simples citoyens, réfutent la pitié et la compassion, et mettent en avant la solidarité qui prend aussi et ainsi des accents de résistance, de résistance collective. Et derrière ces actions il y a aussi la volonté de permettre à ses femmes, à ses hommes à ces enfants de conserver leur dignité.

Il n’est pas trop tard pour transformer tout cela en force pour nous mener notre pays vers l’épanouissement de chacun dans le respect des différences. Retrouvons les bases d’une politique progressiste, à la fois réaliste et sociale, solidaire et efficace : c’est le seul moyen de taire le racisme et la xénophobie. C’est le défi qui nous est lancé. Qui est lancé à toutes celles et tous ceux qui croient encore aux valeurs républicaines. A toutes celles et tous ceux qui refusent de s’associer au discours de l’intolérance. Car si l’un des buts des terroristes est de monter les communautés les unes contre les autres, les gourous du FN et  de l’ultradroite, au discours toujours plus nauséabond et aux délires islamophobes, sont pour eux de bien bels alliés.

Pour lire l’article du Parisien – Edition du 7 octobre 2016, CLIQUEZ ICI : le-parisien-7-oct-2016

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s