La Russie dépénalise les violences faites aux femmes !

par-511709-jpg_349948-2-96b83

La Russie de Poutine, c’est la guerre, la corruption, les assassinats, l’alcoolisme, la pauvreté, les violences en tous genres, les lois les plus scélérates, le racisme, la xénophobie, l’homophobie, les atteintes aux libertés, les reculs de sociétés

« Si t’es russe, bats ta femme » pourrait être la prochaine banderole tendue aux portes du Kremlin. En effet, en Russie, où plus de 10 000 femmes meurent chaque année sous les coups de leur conjoint,  la plupart du temps sous l’emprise de l’alcool, la pression du pouvoir Poutine et de l’église orthodoxe a convaincu les députés de voter une  loi qui allège considérablement les peines en cas de violences dans le cercle familial y compris contre les enfants. 

les-parlementaires-russes-votent-la-depenalisation-des-violences-1033473_w1000cxt0cyt0cxb1667cyb1492

En Russie, plus de 10 000 femmes meurent chaque année sous les coups de leur conjoint

A une écrasante majorité, les députés russes ont adopté, mercredi 25 janvier, un projet de loi controversé visant à dépénaliser les violences commises dans le cercle familial. Le texte, voté à une très large majorité, prévoit de commuer en peine administrative des actes de violence n’entraînant pas d’hospitalisation. Ces actes étaient considérés jusqu’ à présent comme des délits relevant du pénal et passibles de deux ans d’emprisonnement. « C’est un vote historique car, dans certains pays, le rôle de l’État dans la vie familiale dépasse toutes les bornes », s’est réjoui, en séance, le député Andreï Issaïev, vice-président de la Douma, membre du parti poutinien «  Russie Unie » et en charge des « relations » entre Poutine et la FN de Marine Le Pen.

xvm124b86e2-e3ae-11e6-a30c-7e0318ea1240

C’est la sénatrice Elena Mizoulina, connue pour son homophobie, ses positions contre l’interruption volontaire de grossesse et sa proposition de taxer les divorces, qui a défendu le projet de loi

Féministes et défenseurs des droits de l’homme ne désarment pas pour autant et font valoir qu’en Russie, plus de, 40 % des crimes graves, dont sont victimes en priorité des femmes mais aussi des enfants, se produisent en milieu familial. En décembre 2016, interrogé sur ce sujet lors de sa conférence de presse annuelle, Vladimir Poutine avait par contre répondu : « Il existe d’autres moyens d’éducation que les fessées mais bien sûr, il faut aussi rester raisonnable.  Aller trop loin dans l’interdiction,  c’est mauvais à la fin, ça détruit la famille ». Une première mouture du texte, présentée en juillet 2016 par la sénatrice Elena Mizoulina,  connue pour être à l’origine d’une loi contre la « propagande homosexuelle », pour ses positions conservatrices sur l’interruption volontaire de grossesse (IVG) ou sa proposition de taxer les divorces, mettait en avant la « préservation des valeurs traditionnelles familiales », dans la droite ligne des discours appelant à s’écarter des « valeurs occidentales ».

http-_i-huffpost-com_gen_1274185_images_n-les-homosexuels-menacs-pendant-les-jo-2014-628x314

En 2015, les députés russes avaient déjà adopté une loi interdisant la publicité ou la propagande en faveur des homosexuels.

Afin de montrer que « les protestations ont un visage de femme« , des associations ont  lancé un appel à manifester contre la loi le 4 février à Moscou, mais attendent encore l’autorisation des autorités.  En attendant le parlement russe est resté infâme et misogyne jusqu’au bout en rejetant un amendement des députés communistes visant à conserver la qualification pénale des violences visant les mineurs et les femmes enceintes. Précisons que la Douma compte 42 députés communistes et qu’avec seulement  57 élues les femmes  occupent  à peine 13% des 450 sièges.

.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s