Le macronisme : c’est du propre !

Emmanuel Macron est-il à la politique ce que la lessive est à notre linge ?  Avec ses troupes, il a  en effet fait de la moralisation de la vie politique une priorité avec l’imminence d’un projet de loi sur la question…Projet déjà reporté ! Car aujourd’hui ministre,  un proche du « nouveau » président commence à faire sérieusement tache. Richard Ferrand, ex-socialiste, est accusé de favoritisme.

La charge portée est lourde. Ce tout nouveau ministre « propre », en charge de la Cohésion des territoires, est accusé de favoritisme envers sa compagne et son ex-épouse, lors de la location d’un logement commercial, dont elles sont propriétaires, par les Mutuelles de Bretagne, dont il était… le directeur général ! Malgré les incessantes (et indécentes) vociférations de Richard Ferrand, clamant son innocence, le parquet de Brest a décidé d’enquêter. A l’entendre, on croit revivre l’ « affaire Fillon ». Ce sont les mêmes mots : « il n’y a rien d’illégal », « j’ai ma conscience pour moi », « c’est de l’enfumage ! ». Il a même osé parler de « boules puantes » lui aussi, répondant avec un côté hautain et méprisant aux journalistes qui l’interrogeaient.

Cela donne un drôle de sentiment de les réentendre si tôt, surtout chez quelqu’un qui fait partie de la troupe qui va tout renouveler, cette troupe qui s’est mise « En Marche » vers un avenir radieux, plus blanc que blanc, et qui a même pris une journée de plus, avant l’annonce du gouvernement, pour vérifier que tout allait bien ! Avec R.Ferrant, cela fait donc sept candidats macronistes, qui postulent pour un mandat à l’Assemblée nationale, à être (ou à avoir été) soit impliqués dans des dossiers de justice pénale, soit mis en cause moralement. Les preux chevaliers blancs du super chevalier blanc Macron, sont aussi propres que sortis d’un terrier !  Le Président et son escadron se sont mis « en marche », mais arrivés au pouvoir, les voilà déjà au bord de l’abîme.

Pendant ce temps-là, alors que les dîners mondains en ville nourrissent les rumeurs des affaires, le massacre social continue. GM&S, Tati, Vivarte, la Seita, Whirlpool, des milliers d’emplois sont en jeu. Des milliers de vies et des centaines de familles vont être brisées dans le silence.  Selon un récent sondage, la « République en Marche » pourrait compter 320 à 350 députés. Il ne faut surtout pas !

Il ne faut surtout pas que les candidats macrionistes dans notre circonscription, Lazaar et Doucet, soient élus ! Car ils sont bien décidés l’un et l’autre à soutenir la politique libérale d’Emmanuel Macron en prenant pour les lanternes du progrès les vieilles lunes recyclées du capitalisme bénies par le Medef et la droite. Ma candidature et celle de Nathalie Colombier visent à empêcher les mauvais coups de ces libéraux. À propos Madame Lazaar et Monsieur Doucet, vous qui entendez mettre les habitants de Bezons et d’Argenteuil sous la coupe macroniste,  que pensez-vous de la retraite à 2,8 millions d’euros du PDG de Publicis, Maurice Lévy. En voilà un qui ne sera pas trop gêné par la hausse de la CSG prévu par le « nouveau » président n’est-ce pas ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s