Augmentation du Pass Navigo : un nouveau coup au pouvoir d’achat des Bezonnais !

En deux ans, la majorité régionale de droite dirigée par Valérie Pécresse, aura déjà infligé une hausse de plus de 60 euros à l’année pour les usagers, salariés, retraités, privés d’emplois.

« Je maintiendrai le Pass Navigo à 70 euros, parce que je ne jouerai pas avec le pouvoir d’achat des Franciliens ».  Mensonges et fanfaronnades ! Au lendemain du second tour des législatives, Pécresse annonce une nouvelle hausse du Passe Navigo pour le 1er août, le portant à 75,20 euros par mois. Au total en 1 an, son prix aura augmenté de plus de 5 euros. Lors de la campagne régionale, Pécresse s’était pourtant engagée à ne pas toucher à son prix.

Voilà les mots de Valérie Pécresse, candidate, le 1er décembre 2015, lors d’un débat face à Pierre Laurent, avant le premier tour des élections régionales. Valérie Pécresse, présidente de la Région : ce sont maintenant deux hausses consécutives du Pass Navigo mensuel, qui s’établira à 75,2€ par mois. En deux ans, la majorité régionale de droite aura déjà infligé une hausse de plus de 60 euros à l’année pour les usagers, salariés, retraités, privés d’emplois. Cette hausse a également touché les jeunes et les étudiants, avec l’augmentation mécanique du tarif Imagine R. Enfin, cette année, le prix du carnet de tickets, très utilisé par les usagers occasionnels et notamment retraités, subira une augmentation de 40 centimes.

Après le logement social, que la Présidente de la Région a décidé, pour des raisons politiques et idéologiques, de ne plus soutenir en Petite Couronne, c’est le transport qui est à nouveau touché.

Comment justifier cette nouvelle augmentation . L’état des infrastructures ? Ce sont aux pouvoirs publics et aux entreprises de transports, notamment la SNCF, de prendre leur part dans les rénovations et améliorations de service. Le financement ? Il existe d’autres solutions qu’une hausse sèche du tarif. Cela fait plusieurs années que les élu-e-s FDG à la Région et les parlementaires communistes défendent notamment une augmentation du versement transport, ainsi qu’une baisse de la TVA transport de 10 à 5,5%. Cela permettrait de stopper les hausses de tarif, de financer la rénovation du réseau, et de permettre enfin le rééquilibrage Est-Ouest entre zones de travail et zones d’habitation dans notre région.

C’est bien un nouveau coup au pouvoir d’achat des Franciliens que porte Valérie Pécresse. Après le logement social, que la Présidente de la Région a décidé, pour des raisons politiques et idéologiques, de ne plus soutenir en Petite Couronne, prenant le risque de faire encore augmenter son coût pour les ménages, c’est le transport qui est à nouveau touché. Pour Céline Malaisé, présidente de groupe PCF – Front de gauche à la Région Ile de France : « Ses fanfaronnades de l’été dernier, lorsqu’elle affirmait avoir sauvé le Passe unique après une première augmentation de 3€, n’étaient donc que mensonges. Le passe Navigo à 85 euros que nous redoutions se profile. Et ce, alors que les transports se détériorent. Avec Pécresse, ce sont une nouvelle fois les Francilien-ne-s qui vont payer beaucoup trop ! »

Le passe Navigo à 85 euros se profile. Et ce, alors que les transports se détériorent. Avec Pécresse, ce sont une nouvelle fois les Franciliens qui vont payer beaucoup trop !

Pour Fabien Guillaud-Bataille, conseiller régional et élu au STIF : « Cette annonce tombe très mal, en plein pic de pollution ! Pour épargner l’environnement et le portefeuille des usagers, d’autres solutions existent, comme nous n’avons cessé de le répéter ! De nouvelles recettes d’un montant de 500 millions d’euros peuvent être levées : augmentation du Versement Transport dans les zones concentrant les plus grandes entreprises, baisse de la TVA Transport… Notre groupe tient à disposition ces solutions nouvelles pour éviter une nouvelle baisse de pouvoir d’achat aux Francilien.nes. » Il est possible de trouver les sources de financement pour le développement des transports et l’amélioration des conditions de déplacement. Elles sont dans la richesse produite par les Franciliens, largement captée aujourd’hui par les grandes entreprises déjà bénéficiaires de cadeaux fiscaux. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons réellement garantir le maintien du pouvoir d’achat des Franciliens, l’amélioration du réseau et l’accessibilité économique des transports d’Ile-de-France.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s