Décès de Françoise Héritier : une grande perte pour le féminisme

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Françoise Héritier, ethnologue, anthropologue et grande figure féministe. Elle soutenait il y a quelques jours à peine le mouvement de libération de la parole des femmes victimes de harcèlement sexuel. Professeure au Collège de France, Françoise Héritier avait reçu cette année un prix spécial pour l’ensemble de son œuvre. Elle s’est éteinte hier, 15 novembre, le jour de ses 84 ans.

Durant toute sa vie, dans toutes ses recherches, elle a étudié la construction du genre, le rapport entre les sexes et les mécanismes de la domination masculine. Elle a montré combien ces questions étaient universelles et malheureusement toujours d’actualité. Nous avions eu l’occasion de débattre avec elle, de pouvoir apprécier la grande qualité de son écoute et tout son apport pour le mouvement féministe. Nous saluons la mémoire de cette grande intellectuelle, engagée en faveur des droits des femmes, qui disait ‘’ Souvent je vois la cause des femmes comme une citadelle à la Vauban. L’attaque peut venir d’un seul côté ou de plusieurs.’’ Analyse tellement pertinente, en phase avec la réalité que vivent les femmes dans la sphère publique comme privée. Sa pensée continuera à nous accompagner.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s