Palestine : un vote qui ne passe pas inaperçu !

En décembre 2014, 154 sénateurs 339 députés, toutes opinions confondues, se sont exprimés en faveur de la reconnaissance de l’État Palestinien. Maintenant c’est à vous Monsieur Macron de respecter ce vote de la République !

Le 14 février dernier, sur ma proposition, le Conseil municipal de Bezons a adopté une délibération qui fera date et qui s’inscrit dans la longue histoire d’amitié, de solidarité et de fraternité qui uni notre ville à la Palestine. Bezons a, en effet, officiellement reconnu l’existence de l’État palestinien et son Conseil municipal demande au président Macron d’en faire de même, respectant ainsi le vote très majoritaire du parlement français dans ce sens. D’autres villes ont pris cette même délibération, d’autres s’apprêtent à le faire. Le Parisien ,dans son édition du 1er mars,  consacre un long article à cette décision qui honore notre ville. Une décision que nous fêterons avec tous les amis de la Palestine lors du traditionnel banquet de solidarité organisé par l’association Bezons West Bani-Zaïd le 31 mars prochain à l’espace Aragon.

Quand à la justification qu’apportent les élus de la droite locale pour ne pas avoir apporté leur vote en faveur de cette délibération, elle mérite une précision. « Pour nous, écrivent les élus de droite, ce conflit ne pourra se régler qu’en appelant les deux parties à se reconnaître mutuellement et non à reconnaître qu’un seul peuple ». La reconnaissance de l’existence de l’État d’Israël ne fait pourtant aucun doute dans cette délibération mais surtout dans les revendications des Palestiniens. Ces derniers réclament en effet la création d’un État palestinien sur les frontière de 1967. Ce qui signifie, sans aucune ambiguïté et sans contestation possible, qu’il n’y a de leur part aucune remise en cause de l’existence de l’Israël.  Reconnaissance par ailleurs établie par l’OLP dirigée alors par Yasser Arafat. La droite locale reste donc sur les traces du président Macron et préfère ignorer les faits pour justifier son vote et continuer de soutenir la politique d’apartheid menée par le gouvernement d’extrême droite de Netanyahou, un premier ministre cerné par les affaires de corruption.

POUR VISIONNER ET LIRE L’ARTICLE DU PARISIEN, CLIQUEZ ICI SUR CE LIEN : http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/bezons-vote-la-reconnaissance-de-l-etat-palestinien-28-02-2018-7584195.php

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s