Le 8 mars n’est pas la journée d’la fâââââmme, c’est la journée DES droits DES Femmes !!

Concernant le 8 mars, nous sommes encore trop nombreux à parler à tort de « Journée  de la femme ». Au gouvernement on parle hypocritement de « journée des droits des femmes »  alors que la bonne formule est « « journée internationale des droits des Femmes ».

La « Journée de la Femme » n’existe pas ! Le 8 mars n’est pas une journée qui mettrait à l’honneur un soi-disant idéal féminin, accompagné de ses attributs : cadeaux, roses ou parfums…. Le 8 mars, ce sont leurs voix, celles des Femmes de France et  du monde entier, multiples et plurielles, qui se font entendre.Bref, c’est une journée pour penser, pour réfléchir, pour écouter, pour dénoncer les inégalités, les violences de toutes formes et de toutes natures dont elles sont victimes. Mais restent ensuite tous les jours de l’année pour continuer d’agir pour l’égalité Femmes–Hommes. Car le combat en faveur de la promotion et de la défense des droits des femmes demeure «une priorité absolue», ce que l’actualité nous rappelle quotidiennement.  Et ce combat n’est pas celui uniquement des femmes, mais de nous tous. Et le chemin restant à parcourir est immense mais pas insurmontable.

Pour le démontrer, Bezons met à nouveau l’accent sur l’histoire de la conquêtes des droits des femmes, les batailles et les victoires qui font avancer notre société. En cette année 2018 où l’on commémore aussi le centième anniversaire de la fin de la boucherie de 14-18, Bezons rend aussi hommage aux femmes de cette époque qui durent remplacer les hommes dans de nombreux domaines.  Les hommes étant mobilisés, elles représentent la seule main-d’œuvre disponible « à l’arrière ». Progressivement, elles accèdent à des postes jusque là réservés aux hommes, à des responsabilités, s’intègrent dans le monde du travail et gèrent seules les finances du foyer. Pourtant, à la fin de la guerre, le retour des hommes s’accompagne d’un retour à la « normale », difficilement supportable pour des femmes qui pensaient désormais occuper une tout autre place dans la société.

LE PROGRAMME DE BEZONS

Du 5 au 30 mars : « Luttes des femmes, progrès pour tous » . Une exposition installée sur le mail Francis-de-Pressensé mettant en lumière l’avancée des luttes des femmes pour leurs droits depuis un siècle.

Vendredi 9 mars : diffusion du film « Les Gardiennes » 18h – au théâtre Paul-Eluard – Entrée gratuite. Un film de 2017 de Xavier Beauvois, avec : Nathalie Baye, Laura Smet, Iris Bry… »1915, à la ferme du Paridier, les femmes ont pris la relève des hommes partis au front. Travaillant sans relâche, leur vie est rythmée entre le dur labeur et le retour des hommes en permission. Hortense, la doyenne, engage une jeune fille de l’assistance publique pour les seconder. Francine croit avoir enfin trouvé une famille. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s