Propositions de loi du PCF, Macron décide, les députés En Marche s’exécutent !

Vue partielle des rangs des députés LREM à l’Assemblée nationale

En ce 8 mars, Journée internationale des droits des femmes, la première proposition de loi déposée par les députées communistes a été renvoyée en commission. Elle  vise à lutter contre la précarité professionnelle des femmes. Les députés et députées LREM ont retenu que ces mesures d’encadrement nuiront à « la compétitivité des entreprises », se traduiront par « une baisse des embauches » et une « mise en péril de secteurs de notre économie ». Sans doute, en effet, que les marges dans la grande distribution sont trop faibles, et les groupes trop fragiles…Comme Carrefour par exemple, qui multiplie les profits et supprime 2400 emplois !

Second texte en débat, celui visant à la reconnaissance sociale des aidants. Le gouvernement, l’a fait rejeter en commission la proposition. Dans la foulée, les députés-moutons du président-jupitérien Macron ont refusé le texte sur la gratuité des transports scolaires tout comme celui portant sur la liste noire française des paradis fiscaux. Sale temps pour le débat parlementaire, en somme, et pour la lutte contre la fraude fiscale, après le rejet par le Sénat, mercredi soir, de la proposition communiste de création d’une COP fiscale, qui, elle, avait été votée en 2016 par l’Assemblée…Mais à l’époque il n’y avait aucun député En Marche !

Quand les députées et députés macronistes votent !

Aujourd’hui les députés macronistes banalisent la richesse indécente et même frauduleuse et trouvent beaucoup plus normal de taper dans le porte-monnaie des retraites et des salariés. Rien ne les émeut. Ni la mort des SDF dans nos rues, ni que Bernard Arnault, PDG de LVMH possède une fortune équivalente, en brut et en une année, à ce que gagnent 4 millions de personnes payées au Smic (59 milliards d’euros !). Les députés de Macron viennent du XIXe siècle ! Macron décide, ses députés votent. Ils et elles ne sont que des laquais dont le comportement illustre le mépris de cet exécutif de libéraux qui fait de l’Assemblée nationale un paillasson.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s