La députée LREM Fiona Lazaar plébiscite la casse de la SNCF !

La privatisation du Rail national, chère à Macron et aux futurs actionnaires, a été approuvée par les députés de droite , qu’ils soient macronistes, dont la députée de notre circonscription, Fiona Lazaar, ou LR. Députés communistes, insoumis et socialistes se sont prononcés contre ce projet qui offre ce service public à la loi du profit. Mais la partie est encore loin d’être terminée. La grève se poursuit. Les cheminots ne baissent pas les bras et la solidarité s’accroit !

Après son adoption hier par 454 voix pour et 80 contre, la réforme de la SNCF préparée par le gouvernement doit désormais passer devant le Sénat. Les modifications encore liées à des ordonnances devront de plus être précisées dans les mois qui viennent, puis de nouveau soumises au Parlement pour ratification. « La bataille pour ce bien commun est plus que jamais d’actualité. Nous allons continuer à nous mobiliser aux côtés des cheminots et du mouvement social », a annoncé Pierre Dharréville, pour le groupe des députés communistes.

Casse du Code du travail, diminution de l’APL, augmentation de la CSG, démantèlement de la SNCF, réforme des universités et bientôt la honteuse loi » asile et immigration » Fiona Lazaar vote tout ! Elle est une inconditionnelle des choix de son gourou Macron !

La droite macroniste, quant à elle, assure sans rire que son texte permettra justement de « sauver et d’améliorer le service public ferroviaire. Il y aura moins de trains en retard, des infrastructures modernes et un réseau mieux entretenu, le tout sans privatisation ni fermeture de petites lignes ». Par bonheur, ça commence à se savoir : le parti de Macron est un parti de menteurs. Ça ment à tout le monde et tout le temps. Et sans la moindre vergogne. En voilà encore une preuve.  Car c’est tout le contraire qui va se passer. D’ailleurs, jamais le gouvernement n’a été en mesure de faire la démonstration de l’intérêt de sa réforme en matière de prix, de qualité, de respect des territoires, de sécurité et d’écologie. Peut-être Madame la députée Fiona Lazaar en sera-telle capable ? Surtout que l’expérience que vivent chaque jour nos concitoyens avec La Poste, le gaz ou l’électricité démentent le point de vue du gouvernement sur les vertus de la concurrence.

Ce projet d’ouverture à la concurrence constitue surtout un cadeau fait au marché privé et aux marges de quelques actionnaires au détriment de l’intérêt général. Laurianne Rossi, députée macroniste de la 11ᵉ circonscription des Hauts-de-Seine, a eu beau promettre que « non, cette réforme n’est pas celle de la privatisation de la SNCF », elle a soigneusement pris soin de ne pas rappeler que la majorité a rejeté un amendement des Insoumis rendant « incessibles » les parts de la SNCF détenues par l’État. Unanimement, les députés macronistes ont donc décidé de conduire la SNCF vers un naufrage programmé. L’avenir est ici clair, ou plutôt sombre : Les régions vont devoir assurer la responsabilité des fermetures de lignes jugées non rentables sur leur territoire, puisque l’État souhaite leur transmettre cette compétence sans leur allouer de nouveaux moyens. Quant à la suppression du statut des cheminots, c’est une entreprise purement idéologique, hors obligation européenne, qui n’est qu’une agression de classe sans aucune efficacité sociale, économique, bien au contraire. On a dit longtemps « Menteur comme un arracheur de dents », il faut dire maintenant, « menteur comme un suppôt de Macron » !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s