MACRON CHANOINE, IL Y A UN GROS HIC A LAÏC

Depuis  le 26 juin, la France n’a plus de président de la République mais un Chanoine comme locataire de l’Elysée. En effet, le souverain Macron s’est offert un petit voyage jusqu’à Rome, au Vatican, afin de recevoir des mains du pape François le titre catholique de premier et unique chanoine honoraire de l’archi-basilique romaine de Saint-Jean de Latran. Démolisseur de notre laïcité, Saint Macron, qui devrait être le garant des lois,  va jusqu’à ignorer l’article 2 de la loi de 1905, qui dit clairement que la République ne reconnaît aucun culte. Et qu’on ne vienne surtout pas ici nous dire qu’il s’agit d’une vieille tradition.

Cette présomptueuse tradition est née en 1604, lorsque Henry IV a abjuré le protestantisme et qu’il a accepté d’abandonner les bénéfices de l’abbaye de Clairac au Vatican. Un titre tombé ensuite en désuétude sous les rois de France, abandonné après la Révolution française, rétablie sous le Second Empire et « ressuscité » qu’en 1957, soit il y a soixante ans, par le président René Coty. Pompidou, Mitterrand et Hollande l’ont refusé parce qu’accepter de recevoir ce titre était un acte d’allégeance religieuse. Il faut être clair : le Président de la République doit être le premier des laïcs et rappeler qu’en aucune manière il n’a à faire de la propagande pour la religion catholique. , comme il l’a fait le 9 avril au Collège des Bernardins, lors de la conférence des  évêques de France pour leur dire que nous devrions « réparer un lien entre l’Église et l’État qui aurait été abîmé ». Et pourtant ce n’est pas tout, déjà les députés communistes et France Insoumise s’élèvent contre l’article 38 du projet de loi « renforçant l’efficacité de l’administration pour une relation de confiance avec le public », qui porte un coup très dur à la laïcité en faisant de nombreux cadeaux aux lobbies religieux et donc de sérieuses entorses à notre concept laïque. Mais  sur cette loi aussi les députés LREM ne trouveront pas  trouver le chemin de la rédemption. La foi en Saint Macron les conduisant jusqu’à l’allégeance quasi-religieuse. Enfin, on peut sourire au cadeau remis par le pape au créateur de LREM : un médaillon de Saint Martin de Tours. Sur le médaillon, le saint est représenté à cheval, en armure romaine et il divise son manteau pour en donner une moitié à un pauvre. A moins que ce ne soit le pape qui a voulu ainsi et subtilement signifié à Macron son manque d’empathie envers les plus faibles et sa politique tournée exclusivement vers les plus aisés.  En effet, au regard de sa politique envers les riches et les très riches, Macron aurait gardé tout le manteau pour lui et…vendu le cheval !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s