Etre député LREM , se soucier du sort des riches oui, de celui des élèves handicapés NON !

L’Assemblée nationale avait à débattre d’une proposition de loi, présentée par le groupe LR et soutenue par l’ensemble des députés FI et communistes, relative à l’inclusion des élèves en situation de handicap. Le  nombre de ces élèves accueillis dans les écoles est passé d’environ 100.000 en 2006 à 340.000 en 2018.  Et contrairement aux promesses électorales de Jupiter 1er et aux déclarations du ministre de l’Éducation nationale,  aucun projet de loi sur les AESH (accompagnants des Élevés en Situation de Handicap) ou AVS (auxiliaires de vie scolaire) n’est inscrit au calendrier, rien, pas l’ombre d’un texte venant de la majorité.

L’occasion donc pour ces députés LREM, députés  du « nouveau monde » de « corriger le tir » comme on dit et de s’associer à cette loi qui proposer un meilleur encadrement pour ces élèves handicapés et un meilleur salaire (actuellement de 900 euros par mois) pour celle et ceux, qui accompagnent  ces élèves dans leur vie scolaire. Et bien non ! Cette proposition de loi a été rejeté par les députés-moutons LREM dont bien entendu Fiona Lazaar, député de notre circonscription et cette fois présente à l’assemblée nationale. Mais pour mesurer l’ignominie des députés LREM,  il faut dévoiler ces  chiffres douloureux et significatifs. Pour cette rentrée, 7105 élèves atteints d’un handicap étaient sans perspective face à un nombre d’AESH et AVS insuffisant. La situation est telle que  1 230 enfants français en situation de handicap ont dû intégrer des établissements belges, faute d’avoir pu trouver une solution dans leur propre pays, la France !

Aux côtés de ces enfants, il y a celles et ceux, appelés  les « invisibles de l’éducation nationale ». Ces femmes et hommes sont peu visibles dans leur statut, dans leur emploi, dans leur formation et dans la rémunération qui leur est proposée. La précarité forge bien souvent leur quotidien. Que répondent les députés LREM  à ces AESH – AVS qui survivent avec un salaire de 600 à 900 euros par mois ? Que répondent les députés LREM à ces enfants sans accompagnateur ? « Nous avons mieux à faire. Nous devons soigner les riches et les très riches. Balancer des milliards dans l’armement, taxer les retraités, payer la piscine et les assiettes de Brigitte…. ». À l’évidence,  leurs  ambitions ne sont pas les mêmes. Leur  plus grand talent , à l’image de madame Fiona Lazaar, opposée aussi à cette loi : servir les riches et les plus riches et s’en féliciter, ne pas cesser de s’en féliciter, de se congratulez.  D’autres députés, malheureusement minoritaires face à cette monstrueuse machine qu’est LREM, considèrent que les députés doivent soulever des questions, apporter des solutions, répondre aux problèmes de notre société, voter la loi.  

Dans son intervention, Le député François  Ruffin, furieux après le rejet de ce texte pour les élèves handicapés, a résumé le comportement honteux des députés Macronistes : «  Chers collègues marcheurs, je vous le demande avec solennité : n’avez-vous pas honte ? Honte de votre paresse ? Honte de votre sectarisme ?  Je ne m’adresse pas seulement aux citoyens hors de cet hémicycle, mais à vous, ici, pour que vous mesuriez votre déshonneur devant la situation, telle que je vais la résumer. Nous avons, dans le pays, des femmes, des milliers de femmes, qui accompagnent les enfants handicapés dans les écoles. Pour ce métier, elles sont sous-payées – 600 euros ou 700 euros, sous le seuil de pauvreté – avec des contrats ultra-précaires. Pour changer cela, depuis le début de la législature, quelle proposition de loi avez-vous défendue ? Aucune ! Et le Gouvernement, quel projet de loi a-t-il présenté ? Aucun !

Lorsqu’il s’agit de supprimer les impôts pour les actionnaires ou d’offrir aux firmes le secret des affaires, là, c’est urgent, et vous répondez tous présents sur ces bancs. Mais pour ces travailleuses pauvres, rien, rien de rien, personne ! Aujourd’hui, notre collègue, Aurélien Pradié, qui est de droite  (…) propose d’élever un peu leur statut. Vous, les marcheurs, vous vous êtes contentés en groupe, en troupeau, de voter contr , de lever la main en cadence, comme des Playmobil . J’espère que le pays ne vous le pardonnera pas », a-t-il accusé en pointant le « déshonneur » des élus marcheurs et en promettant de publier les noms de ceux qui ont voté le rejet préalable. « Ils circuleront à travers la France. Et ce vote, j’en suis convaincu, vous collera à la peau comme une infamie. ».  Fiona Lazaar était bien entendu parmi ces…Playmobil. Je m’associe à François RUFFIN, en publiant ici la liste de ces députés LREM.

La liste complète des députés LREM et MODEM ayant voté la motion de rejet empêchant le vote sur cette loi : Chose promise

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s