HIER, 20 h… UNIÈME SKETCH TÉLÉVISE DE MACRON

On n’en attendait pas grand-chose, tant les ministres avaient fait un pilonnage sur tous les médias depuis deux jours… et on n’a effectivement pas été déçu. Pour autant, le discours de Macron aura été très révélateur de la nature de la politique de Macron, même quand il vacille face au mouvement des gilets jaunes et des lycéens. Après avoir, pendant un mois, utiliser son mépris et sa morgue coutumières face à la colère populaire,  Macron a daigné distiller quelques belles paroles et faire quelques concessions. Mais reste le plus important pour le souverain : il épargne les riches !

Hier, 20 h…Mesdames, Messieurs, le souverain Macron !  Après avoir, pendant un mois, répondu à la colère légitime des gilets jaunes avec sa morgue coutumière, et les matraques de sa police, Macron 1er a daigné distiller quelques belles paroles dans un ton si solennel que cela en était presque drôle. On aurait cru entendre Louis XVI s’adressant à son ministre Turgot. Aucunes bonnes surprises dans ce discours ce unième s sketch télévisé. Macron a surtout promis aux plus riches, qui l’ont choisi, qu’il ne touchera pas à leur gâteau. Il préserve les intérêts des capitalistes. On est loin du compte, mais ce qui est obtenu l’est grâce à la colère des gilets jaunes. 100 euros supplémentaires mensuels pour les smicards qui toucheront donc désormais 1248 euros net par mois ;  Le Pérou quoi !! Ils ne coûteront rien aux employeurs, promet Macron. Autrement dit, ils seront payés par l’État, et donc réclamés aux classes populaires sous forme d’impôts ou de taxes. Et attention, cette augmentation ne concernera que les salarié.es qui bénéficient de la prime d’activité aux frais de l’État. Autres miettes : une suppression de la nouvelle hausse de la CSG pour une partie des retraités dont les pensions restent bloquées en dessous de l’inflation.  

Il y a aussi la défiscalisation des heures supplémentaires et l’exonération des cotisations … Sarkozy, cet autre président des riches, en avait fait autant, et le Medef adore cette mesure qui lui permet de ne pas embaucher. Enfin, c’est plus fort que lui,  une nouvelle baisse des dépenses publiques, donc encore et toujours moins de moyens pour les services publics. En revanche, les grandes fortunes, les dividendes des actionnaires, les bénéfices des grosses sociétés sont épargnés et même sanctuarisés. Pas touches aux riches !

Le président a donc lâché du lest, mais bien loin du nécessaire. Bousculé par le mouvement des gilets jaunes, conspué par les lycéens, rejeté par les salariés, le président des riches et des très riches n’a pas résisté à prendre de haut la colère populaire en mettant d’emblée l’accent sur la répression, sur « les instructions les plus rigoureuses » qu’il a données au gouvernement. La leçon encore et toujours, comme s’il n’était pas à l’origine des tensions ! Il s’en exonère à peu de frais en faisant remonter les maux à Mathusalem. Pire, il persiste sur sa feuille de route, celle qui lui vaut l’affection des ultrariches : réforme de l’État, de l’indemnisation des chômeurs, mise en cause des retraites… Il n’y aura que les député.es-godillots pour s’exclamer « il est vraiment merveilleux ! ». Oubliant ou cachant sous leur manteau la brutalité du pouvoir macroniste.  Des gilets jaunes aux lycéens, tous gazés, tous tabassés, et Macron promet simplement que ça va continuer. Mais une chose est certaine, près ce discours pour (presque) rien, ce unième sketch télévisé, nous savons qu’ensemble nous pouvons faire reculer ses laquais du capitalisme.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s