MACRON : REFUS DE CHANGER EN DESSINS

Discrédité, inaudible… L’allocution du président a fait monter d’un cran les colères. Jusqu’à les faire converger ? La légitimité du pouvoir est mise en cause. L’acte V des colères sociales se joue dans la rue et dans les boîtes dès le 14 décembre. Les quelques invitations lancées aux gilets jaunes, mais aussi de fait à la CGT, à ne pas manifester ni aujourd’hui, ni demain, ou à « être raisonnables », sont méprisables et relèvent d’un cynisme au petit pied.

Le président persiste et ment. Dans son intervention de lundi, il a repris sans vergogne la fable du départ des riches persécutés, quittant le pays en l’appauvrissant d’autant. C’est aujourd’hui le magazine économique américain Forbes, entièrement destiné aux milieux financiers et patronaux, qui écrit qu’il n’en est rien. Les quelques mesures annoncées ne sont pas seulement loin, très loin du compte pour les plus modestes, toutes celles et tous ceux que la France semble entendre mieux en continuant à soutenir ce mouvement inédit. Elles témoignent d’un refus de changer de logique sociale, arc-bouté sur une position de classe. Emmanuel ­Macron est le fondé de pouvoir des plus riches, du CAC 40, des milieux d’affaires.

Pas un mot sur les jeunes. Pas un mot sur les lycéens et leur mouvement de protestation réprimé de façon disproportionnée et injuste. Pas un mot sur les étudiants et leur avenir sans cesse plus compromis par un Medef qui a bien reçu toutes les défiscalisations possibles,  contre un million d’emplois promis, qui se font toujours attendre. Le déjà vieux jeune président n’en a eu que pour les retraités, les courageux Reds (retraités extrêmement dangereux et solidaires) qui se sont fait justement entendre. Les luttes en cours, qu’il s’agisse de celle des gilets jaunes dans les formes qu’ils décident, qu’il s’agisse aujourd’hui des manifestations de la CGT pour le pouvoir d’achat, ne sont pas la manifestation d’une humeur française, elles sont un temps fort, dans une lutte aux dimensions mondiales, entre le capital et le travail, contre les inégalités qui sont une insulte à l’humanité. Je vous souhaite de pleinement profiter avec les enfants des nombreuses animations de notre Fête de l’hiver durant tout ce week-end.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s