LREM : A CHAQUE JOUR SA HAINE !

« Casseurs, homophobes, xénophobes, fascistes, factieux, foule haineuse, antisémites. On ne s’étonnerait même plus de voir les gilets jaunes accusés de cannibalisme », écrivait un journaliste hier dans lLe Huffington Post suite à l’ignoble stratégie de Macron de diaboliser et de calomnier les Gilets jaunes et par la même tous mouvements et manifestations de mécontentement envers sa politique.

Dans les rangs des macronistes le mécanisme employé est toujours le même. Ils accusent en boucle l’intégralité des Gilets Jaunes de tous les maux. Si globalement les Gilets Jaunes ne disent rien, les macronistes les accusent de silence complice. Si des Gilets Jaunes condamnent les incidents, les macronistes leur reprochent de ne pas les condamner assez fort. Et si des Gilets Jaunes condamnent et disent en même temps autre chose, quoi que ce soit, les macronistes les accusent d' »ambiguïté ». C’est suivant ce mécanisme que les Gilets Jaunes ont été accusés, d’une semaine à l’autre, d’être des casseurs, des homophobes, des xénophobes, des fascistes, des factieux, des terroristes, une « foule haineuse » et, en désespoir de cause, des antisémites. Ce mécanisme est également déployé contre les personnages publics qui soutiennent les Gilets Jaunes accusées d’encourager les violences.

Cette stratégie macroniste de diabolisation poursuit plusieurs objectifs. Donner aux Gilets Jaunes une image aussi négative que possible et décourager toutes tentatives de revendications nationales. Mardi, lors d’un débat avec les élus du Grand Est à l’Elysée, Emmanuel Macron a soutenu qu' »il faut maintenant dire que lorsqu’on va dans des manifestations violentes, on est complice du pire ». C’est là un Macron qu’on connaît bien: méprisant.  Bien naïfs celles ou ceux qui pensaient qu’Emmanuel Macron avait tiré un trait définitif sur les petites phrases en forme de provocation. Bien naïfs celles ou ceux qui pensaient encore que les député.es du souverain étaient de grands démocrates. Ils sont toutes et tous des adeptes de la matraque et des tirs de LBD contre celles et ceux qui osent s’en prendre à leur politique de droite, de récession sociale et de servitude aux grandes fortunes.

A cela vient aussi se greffer l’hypocrisie. La diffusion des photos d’un Emmanuel Macron en jeans agenouillé près de SDF est censée exprimer son attention à ceux qui souffrent vraiment…alors que ce même gouvernement supprime 57 millions d’euros  sur les budgets des centres d’hébergement et de réinsertion sociale et mène une politique dure contre les plus modestes et les plus pauvres. Un an après sa prise pouvoir, il ne devait plus y avoir un seul SDF dans les rues avait promis le souverain. La deuxième nuit de la solidarité, organisée par la Mairie de Paris, a permis de décompter 3662 sans-abris, uniquement dans la capitale, soit 600 de plus que l’an dernier. Instrumentaliser la violence, généraliser d’antisémitisme et l’amalgamer avec l’antisionisme… manipulation du langage et démagogie indécente et incessante sont les mécanismes de LREM ! … Dans ce parti, c’est décidément à chaque jour sa haine.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s