MAIS POURQUOI NE FUSIONNENT-ILS PAS LEUR LISTE ?

Certains prétendus contraires, lorsqu’on les pousse aux extrêmes, en viennent-ils à se ressembler ? Et les choses qu’on pense les plus éloignées l’une de l’autre se rapprochent-elles lorsqu’on pense accroître la distance qui les sépare ? L’exemple par le Rassemblement national (ex-FN) et LREM.

Ian Brossat, tête de liste du PCF aux européennes sur le cas Loiseau : « C’est un peu la Richard Virenque de la politique ». Elle était candidate à l’insu de son plein gré. Quand elle dit ‘Je n’ai pas perçu la couleur politique de cette liste’, alors même qu’elle était en quatrième année de Sciences Po et qu’elle préparait l’ENA, c’est vrai que ça laisse pantois »

D’abord…d’abord, il y a Loiseau, tête de liste macroniste « renaissance » aux élections européennes, venue de droite pour rejoindre…la droite. Elle  fut aussi candidate sur une liste d’un syndicat étudiant d’extrême droite se réclamant des idées de Charles Maurras, idéologue connu plus particulièrement pour ses pamphlets antisémites. Elle ajoute à son CV des propos aux relents racistes en travestissant comme insulte le terme de « romanichelle ». Et puis, il y la députée LREM  de l’Oise Agnès Thill. Plusieurs personnalités et députés ont signé un texte, pour demander l’exclusion de cette élue homophobe aux propos inacceptables et dangereux. Mais au sein de LREM en marche on hésite. L’idée d’appartenir au même groupe politique que cette homophobe notoire et cette ex-facho n’a d’ailleurs pas l’air d’insupporter notre député de droite, Fiona Lazaar.

Plusieurs personnalités, artistes, dirigeants associatifs et députés ont signé un texte, réclamant l’exclusion immédiate de La République en Marche de la députée Agnès Thill, après ses nouveau propos et messages homophobes

 Et puis il y a le député Fauvergue, ancien chef du RAID recyclé député  En Marche, qui nous ordonne d’oublier Malik Oussekine, jeune étudiant assassiné le 6 décembre 1988 par la police motorisée « Les voltigeurs » au moment des manifestations contre la loi Devauqet , sous le gouvernement de cohabitation Mitterrand-Chirac. Ce député souhaite la réactivation des flics à moto allant par paire : l’un conduit tandis que l’autre, assis à l’arrière cogne sur le manifestant. À la matraque hier, au tonfa et au LBD aujourd’hui, d’un samedi l’autre, 1er mai compris.   Et puis il y a aussi leur dieu, Macron, qui en baptisant le 1er mai « Fête du travail » confirme que Pétain figure parmi ses références. En novembre 2018, commémorant la bataille de Verdun, il saluait déjà ce collabo qui envoya des milliers de juifs dans les camps d’extermination, de  «grand soldat».

Et puis il y a aussi le mensonge, la manipulation, les fake-news. On a droit de nouveau à un mensonge d’État concernant les prétendues intrusions à la Pitié-Salpêtrière lors de la manifestation du 1er Mai. Aucun casseur mais simplement des manifestants apeurés tentant d’échapper à la police les pourchassant pour les tabasser. Autre mensonge : comme chaque 1er mai, le papa facho Le Pen a déposé une gerbe devant la statue de Jeanne d’Arc à Paris. « L’incendie de Notre-Dame est un incendie criminel » a-t-il déclaré, relançant la thèse du complot. Des références, des agissements, des déclarations dans les rangs de LREM qui sont partagées avec les Le Pen, père et fille, y compris dans l’utilisation de la matraque. Le 1er mai,  à Metz, des militants de l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) ont été violemment pris à partie par le service d’ordre de Madame  alors qu’ils distribuaient des tracts. Racisme, homophobie, violences, matraquage, mensonges et manipulations….

Les individus dotés de qualités et défauts semblables souvent s’associent ou forment des couples. Et peu de différences dans les domaines cités plus haut entre LREM et l’ex FN. Alors qu’attendent-ils pour faire liste commune aux élections européennes ?  Je ne sais plus qui a dit « Il y des gens se ressemblent trop pour ne pas se haïr » C’est en tout cas l’éventualité ici. Car si ce n’est pas de la ressemblance, c’est une bonne imitation. Pourtant, comme aux élections présidentielles, LaREM tente de se poser en seul recours contre l’extrême-droite aux élections européennes du 26 mai prochain. Ce sera un peu plus difficile cette fois de tenir cet argument. Contre l’Europe macroniste des riches ou celle brune du Rassemblement national de Le Pen, le 26 mai, sortez votre carton rouge avec le bulletin Ian Brossat !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s