ALLEZ LES FILLES !!!! et les dessins de la semaine…

Du 7 juin au 7 juillet, la France accueil le huitième mondial féminin de football. Un évènement qui peut faire bouger les mentalités. Un événement où les Bleues s’avancent avec l’envie de l’emporter sportivement sur le terrain mais aussi de faire progresser symboliquement l’égalité femmes-hommes. Bref, pour ne plus entendre que « le foot n’est pas pour les filles ! ».  Et ça commence ce soir à 21h avec le match France-Corée du Sud.

Seule ombre au tableau, contrairement à leurs homologues masculins, les joueuses de l’équipe de France n’auront pas les honneurs du stade de France. Elles devront se contenter du parc des Princes. Pas de discrimination sexiste derrière ce choix, juste du pragmatisme assure la FFF. On a quelques doutes tout de même !

Le football change de visages. La coupe du monde féminine – si récente encore – sort de l’obscurité où la reléguaient les vieilles habitudes et des préjugés tenaces. Les noms des joueuses commencent à être connus du grand public et leurs compétitions ont franchi le plafond de verre, celui des écrans de télévision qui les cantonnaient à des antennes confidentielles ou à des horaires indus. Les droits de retransmission se sont envolés, la fédération internationale alloue des sommes plus substantielles aux équipes, et des sponsors se proposent. Le foot féminin devient « bankable », lucratif en bon français, un signe qui ne trompe pas dans l’univers capitaliste.

Il en aura fallu du temps, des vocations contrariées et des talents humiliés ! Mais aujourd’hui les réflexions machistes et méprisantes ou les commentaires condescendants ne passent plus. Un public plus large a apprécié les performances et la beauté des gestes. Ces équipes ne sont pas les appendices mineurs du sport roi ou une concession obligée à l’air du temps. Nul doute que cette coupe du monde éveillera des envies et des passions parmi les petites filles et qu’un retour en arrière deviendra impossible. Le mouvement mondial qui revendique l’égalité entre les sexes passe aussi par le ballon.

La machine à faire des profits n’épargnera pas ce terrain. Mais il apparaît plus frais que les machines à cash que deviennent les grandes équipes masculines. On rêve, pour reprendre les mots d’Aimé Jacquet, que s’y retrouvent « les vertus fondamentales du sportif (qui) sont de toutes les modes, de toutes les époques, (qui) sont le sport » : « donner, recevoir, partager ». Une mise en commun au masculin et au féminin qui devrait donner des idées pour tous les domaines de la vie. Une sorte de stade suprême…

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s