DE RUGY : ONZIÈME MINISTRE DÉMISSIONNAIRE !

Depuis le début du quinquennat en mai 2017, onze ministres ont disparu de la photo de classe du gouvernement, cette « république exemplaire » comme l’avait promis Macron et qui n’est plus aujourd’hui qu’une présidence jupitérienne…un champ de ruines. Pire, tous les ministres d’État nommés par Emmanuel Macron ont démissionné. Du jamais-vu ! Le dernier en date François de Rugy que Macron soutenait encore hier ! On est loin, très loin de « la moralisation de la vie politique » vantée par François Bayrou, ministre démissionnaire dès juin 2017, juste après Richard Ferrand.

Cet amateur des bonnes tables à bons comptes a eu beau s’accrocher, crier à la cabale, se vanter du soutien d’Emmanuel Macron, les images du dîner de Lassay ont choqué la France entière, révélant un pouvoir perché dans les fastes du château alors que l’horizon s’assombrit pour tant de foyers. Je ne vais pas m’attarder sur ce nouveau scandale de la planète macroniste. Nous avons ici un pouvoir tellement nourris à l’impunité qu’ils ne sont même plus capables de s’excuser. Et ces hommes et femmes au seul service du pouvoir du fric ont au moins un mérite, dans leur monde, « le nouveau monde » comme scandé par Macron, le luxe ne fait plus rêver, il révolte. Mais sans être devin, de Rugy, comme dix autres avant lui, démissionne, mais l’écœurante caravane du macronisme demeure ! Comme l’a déclaré si justement mon ami, le député communiste Sébastien Jumel, « cette démission ne signe malheureusement pas la fin des mauvaises politiques menées au sommet ». D’autres en effet vont continuer à se gaver et à récompenser celles et ceux qui se font complices de leur politique de casse. Le 14 juillet, Macron a accordé la Légion d’honneur  à l’ex-directrice de Général Electric France, Corinne de Balbao. Cette dernière a participé à la suppression de plus d’un millier d’emplois sur le site de Belfort. On est en pleine indécence ! Nouvelle preuve de la connivence entre le gouvernement et les grands patrons, mais surtout, du mépris de l’exécutif pour les salariés.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s