VŒUX DE MACRON, NOTRE RÉPONSE LE 9 JANVIER DANS LA RUE !

Les vœux  du président des riches et des très riches ce 31 décembre au soir ont eu un gros avantage. Ils ont renforcé la détermination des français et des syndicats à ne rien céder, bien au contraire, et à renforcer  leur mobilisation contre la réforme des retraites. Force est de constater que le discours présidentiel de la Saint-Sylvestre est une fin de non-recevoir aux revendications qui s’expriment dans le pays depuis le 5 décembre. Le projet de réforme des retraites « sera mené à son terme », voilà ce qu’en ont retenu les Français pour qui c’est NON !.

En conséquence, pas question pour la CGT de relâcher la pression : « On demande toujours d’arrêter ce projet de réforme, donc le retrait, et de travailler sérieusement sur l’amélioration du système actuel », assure son secrétaire général, Philippe Martinez. Une détermination que l’on retrouve chez FO.  « Le président n’a pas pris la mesure du fait que le projet d’un régime unique, par points, ne passe pas. Il ne reçoit pas l’assentiment de la population, loin s’en faut » ! Du côté de l’Unsa, le secrétaire général Laurent Escure n’a « pas été surpris » par les vœux présidentiels. « Macron montre sa détermination. Il a parlé d’apaisement. Il a dit qu’il fallait respecter les désaccords et je pense qu’on en a un sur la mesure punitive financière de l’âge pivot. » La FSU, quant à elle, parle d’un président « autosatisfait à bon compte », qui « s’enferme ainsi dans un déni de la réalité sociale » et qui « prend la responsabilité du blocage ».

Philippe Martinez appelle « dès lundi à faire des assemblées générales et à discuter de la mobilisation ». Avec une modalité d’action privilégiée : la grève. « Il faut des grèves partout, dans le public, dans le privé, il n’y a que comme ça qu’ils peuvent nous comprendre. » À FO, même son de cloche : « Il faut qu’on soit encore plus nombreux dans le mouvement et, dès le 9 janvier, il faut que tous les salariés, jeunes et moins jeunes, femmes et hommes, de tous les corps de métier, se mobilisent puisqu’ils sont tous concernés ». Autre exemple,  la conférence des bâtonniers et le barreau de Paris annoncent « durcir le cadre de la grève et des actions de blocage qui se dérouleront à partir du lundi 6 janvier ». La rentrée s’annonce donc sous le signe de la combativité syndicale. Et la fin des vacances dans l’éducation nationale semble devoir signifier l’arrivée de renfort pour les grévistes. Quant au secrétaire national du PCF, Fabien Roussel, il juge que le discours présidentiel est « un appel à la mobilisation totale » !

Macron pousse le cynisme en offrant la légion d’honneur à Jean-François Cirelli, dirigeant de la société BlackRock France, véritable cheval de Troie de la retraite par capitalisation.

L’intervention d’Emmanuel Macron, loin d’avoir « apaisé les Français » et désamorcé le conflit, l’a bien au contraire exacerbé. D’ailleurs, les enquêtes en ligne réalisées par les sites de la presse tant nationale que régionale, au lendemain de l’intervention du président, révèlent que la journée du 9 janvier pourrait bien mettre à mal la stratégie du pourrissement mise en œuvre par le pouvoir. Elles confirment également que la défiance populaire vis-à-vis du pouvoir qui s’est exprimée dans la révolte des gilets jaunes continue d’agiter en profondeur la société française. M. Macron fait le choix cynique d’abattre la République sociale au profit de la haute finance internationale. Mon vœu est que ce jeudi 9 janvier, se renforcent encore la mobilisation, la détermination et l’unité du mouvement, que nous soyons encore plus nombreux dans la contestation pour en finir avec ce régressif projet du gouvernement Macron.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s