IL Y A DU BON DANS LE BÉTON !

NOTRE Cœur de ville? labellisé Écoquartier, proposera aux Bezonnais, avant la fin de l’année, de se loger, de faire leurs achats, d’y trouver des services à la personne, de se divertir, de se restaurer

« Il y a du bon dans le béton ». La formule n’est pas de moi. Mais de Pierre Gras, enseignant et chercheur à l’Ecole nationale d’architecture de Lyon et co-auteur d’un ouvrage intitulé Sacré Béton. Ouvrage dans lequel il raconte l’histoire de ce matériau, pour expliquer qu’il n’est pas incompatible avec la construction d’une ville écologique et conviviale et qu’il est un « coupable » un peu trop idéal.Le journal Libération lui a d’ailleurs consacré une double page dans son édition du 26 décembre dernier.

Mais si je mentionne ce livre, c’est parce que son contenu est corroboré  par un article qui va mettre en colère quelques-unes et quelques-uns.  Un article qui donne un bon coup de marteau-piqueur à leurs exhortations quasiment obsessionnelles concernant le béton. Il va leurs falloir trouver autre chose comme fonds de commerce électoraliste !

Le magazine La Gazette des Communes en date du 20 janvier consacre en effet un article qui explique que « contraint par la pression démographique,  le nombre croissant de demandeurs de logements, les besoins en matières de bureaux et d’équipement, les maires n’ont pas d’autre choix que de construire ». Prenant des exemples, il cite de nombreux maires, toutes tendances politiques confondues. Celui  PS de Pantin, lauréat du Grand prix des maires bâtisseurs en 2017, interroge : « J’ai 5000 demandes de logements en attente et il faudrait ne plus construire ? ». Celui de Grenoble, membre d’Europe-Ecologie-Les Verts (EELV), dont l’adjoint chargé de l’urbanisme, du même courant politique, précise : « Le plan local de l’habitat prévoit la construction de 800 logements par an ».

PRESENTATION D’UN DES PROJETS URBAINS DE PANTIN

Quant au maire de Lyon (LREM) il explique que sur le territoire métropolitain, près de 10 000 logements neufs voient le jour en moyenne chaque année.  Je ne m’étends pas plus sur le contenu de cet article dont vous trouverez l’intégralité ci-dessous. Il confirme,  comme ceux précédemment publiés par le quotidien Le Parisien, que Bezons fait le bon choix en répondant aux besoins en logements, en équilibrant accessions (60% en moyenne) et en locatifs. Ce principe de mixité étant incontournable tout en intégrant les  exigences environnementales et écologiques. C’est la raison pour laquelle les élus locaux, prennent à bras le corps l’idée de repenser leur ville notamment dans son évolution, en travaillant à une densification intelligente plutôt qu’à un étalement anarchique des modes de vie qui entraînent destructions de la nature, domination de la voiture,  pollutions, gaspillages d’énergie, accidents et stress. C’est tout le sens que nous avons donné à notre Cœur de ville labellisé Écoquartier, qui proposera aux Bezonnais, avant la fin de l’année, de se loger, de faire leurs achats, de se divertir, de se restaurer à Bezons, sans être obligé d’aller voir ailleurs.

POUR LIRE L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DE LA GAZETTE, CLIQUEZ SUR CE LIEN : MAIRE BETONNEUR

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s