L’ECOEURANT VOTE DES DÉPUTÉS LREM CONTRE LE CONGÉS DES PARENTS ENDEUILLES

Après avoir refusé de passer de cinq à douze le nombre de jours de congé pour la mort d’un enfant, la majorité et le gouvernement  tentent de réparer les dégâts de ce vote qui en dit long sur la mentalité de ce parti de droite.  Il y a décidément beaucoup de choses de pourries dans le royaume de la macronie. Il serait d’ailleurs intéressant de connaitre l’avis des deux élus bezonnais se réclamant de la majorité présidentielle. Vous trouverez ci-dessous le billet que signe Jacky Durand dans le journal Libération de ce matin sur ce vote profondément marqué par un manque d’humanité !.

Le pire, ce sont les propos de la ministre millionnaire du Travail, s’adressant au député auteur de la proposition de loi « Ce vous proposez, c’est un congés payé à 100% par l’entreprise ». On touche ici au sordide !

« Monsieur le président de la République,

L’affaire est entendue : il est désormais question de «rétropédalage», quel mot affreux, quand il est appliqué à l’allongement du congé accordé aux parents après la mort d’un enfant. Vous-même, vous avez demandé, samedi, au gouvernement «de faire preuve d’humanité» sur cette proposition de loi visant à porter de cinq à douze jours le congé d’un salarié venant de perdre un enfant. Mais le remède n’est-il pas pire que le mal commis quand votre majorité a recalé ce projet ? Appeler «à faire preuve d’humanité» revient à demander à vos troupes de faire un effort. Comme si la mort d’un bébé, d’un adolescent n’imposait pas d’emblée à chacun d’entre nous cette «humanité» et une entière compréhension qui va de soi

Les noms des 37 député.e.s LREM ayant voté contre l’allongement du congés des parents endeuillés par la mort d’un enfant. Honte à eux !

La mort est un fait inexorable, on s’y résout plus ou moins quand elle frappe un proche, quand l’espérance de vie tutoie aujourd’hui les 80 ans. Mais elle reste impensable quand elle foudroie un enfant au seuil de son existence. Comme l’a écrit Tonino Serafini dans Libération, cette «tragédie absolue» transforme «des pères et des mères en des morts-vivants», les condamne souvent à un deuil impossible quand «faire son deuil» est devenu une tarte à la crème, une antienne médiatique.

Les patrons aussi sont scandalisés. Le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux a d’ailleurs demandé un nouveau vote pour la proposition de loi d’instaurer un congé de deuil de douze jours, plutôt que cinq, pour le décès d’un enfant, rejetée par les députés macronistes.

La mort d’un enfant est indicible, elle devrait échapper à tout plan comptable et autres sornettes technocratiques. La décence et la compréhension auraient voulu que le projet de loi centriste sur l’allongement du congé décès soit voté dans la pudeur et la discrétion. Au lieu de cela, vos zélatrices, Muriel Pénicaud et la députée LREM Sereine Mauborgne, ont transformé ce douloureux sujet en discussion de marchand de tapis sur le thème «c’est encore les entreprises qui vont payer». Votre appel à faire preuve d’humanité n’effacera jamais cette ignominie.

« Quand on s’achète de la générosité à bon pris sur le dos des entreprises, c’est quand même un peu facile » a osé déclaré la député LREM Seine Mauborgne, alors qu’en moyenne,  4500 mineurs décèdent chaque année en France

On vous savait déjà éloigné de bien des préoccupations d’une majorité de citoyens (retraites, gilets jaunes, violences policières, hôpitaux…). On sait désormais que parmi vos troupes, on est aussi loin du cœur des Français. De ce cœur qui n’appelle pas forcément au lyrisme quand le malheur frappe mais simplement à une reconnaissance juste de ce malheur. Certes, une (ré)élection ne se gagne pas avec des (bons) sentiments mais cette affaire de congés décès risque fort de rester gravée, comme sur une pierre tombale, au bilan de vos pires erreurs ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s