CRISE SANITAIRE. LE PCF MET SES IDÉES SUR LA TABLE

Après avoir été reçus par le premier ministre le matin, les dirigeants du PCF ont innové avec une conférence de presse par visioconférence : une première. L’occasion pour le secrétaire national Fabien Roussel de présenter les propositions  du PCF en cette période de crise, réparties en six chapitres (PDF disponible en fin d’article) et partagées avec l’ensemble des forces syndicales, politiques et associatives.

« À court et à moyen termes, a précisé le député du Nord, la priorité est de répondre à l’urgence sanitaire, notamment en mobilisant nos filières industrielles. » Si besoin par la réquisition, comme d’autres pays l’ont fait, ou la nationalisation. Une mobilisation générale contre la pandémie qui doit se traduire, pour le PCF, par des embauches massives dans les hôpitaux et les Ehpad, la revalorisation des salaires des soignants et un dépistage systématique. Les communistes ont également dénoncé la « jungle terrible du capitalisme » qui conduit les pays à se livrer à une concurrence féroce pour obtenir du matériel médical. Autres urgences : protéger les salariés, grâce à une prise en charge du chômage partiel à 100 % combinée à la mise à l’arrêt immédiat des entreprises non essentielles, et « l’égalité pour les confinés ». Il s’agit de bloquer les prix du gaz, de l’eau, de l’électricité, de rendre les transports gratuits ou du gel des loyers et des remboursements de prêts pour les plus précaires. Car « être confiné, ça coûte cher ! » a précisé Fabien Roussel.

Mais pour le PCF, il faut préparer « les jours d’après carle gouvernement commence déjà à préparer les esprits à l’austérité, à des jours difficiles, comme en 2008. Mais ce n’est pas la même crise ! ». Avec une question centrale, celle de l’impôt, « et pas la charité proposée par M. Darmanin ». D’autant qu’un plan de relance et d’investissements sera nécessaire, prévient le PCF, ainsi que des moyens massifs pour les services publics, à commencer par l’hôpital : « C’est valable pour la France comme pour l’Union européenne, qui fait totalement défaut. » Regrettant que du côté du gouvernement, les discours semblent changer mais « les actes concrets sont absents », Fabien Roussel a exposé de nombreuses propositions de régénération démocratique, avec un comité d’urgence nationale, le blocage des dividendes pour les grandes entreprises recevant de l’argent public et, surtout, la remise en cause des cadeaux fiscaux.

LES PROPOSITIONS DU PCF, CLIQUEZ ICI : Propositions PCF Covid19

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s