IL Y A 77 ANS, CRÉATION DU CONSEIL NATIONAL DE LA RESISTANCE

Ce 27 mai, est consacré à la Journée nationale de la Résistance.  Né en 1943, en pleine guerre, le Conseil National de la Résistance réunit huit mouvements de Résistance, six partis politiques dont le Parti communiste français et deux centrales syndicales. Cette journée rend hommage, aussi, à toutes celles et ceux qui ont combattu et à celles et ceux morts durant cette guerre.

Le bilan en pertes humaines dans la résistance sera lourd: 20 000 FFI ou FTP tué.e.s au combat, 30 000 fusillé.e.s, plus de 120 000 déporté.e.s

Le paroxysme de la barbarie est atteint quand tuer l’ennemi ne suffit plus. Il faut l’exterminer, le rayer de la carte, au nom d’une insupportable théorie de la race supérieure et de la préférence nationale. Dans les camps de la mort du régime nazi, l’horreur se répand sans limites, au service d’une obsession démente : l’anéantissement des juifs d’Europe. La haine de l’autre, le refus de la différence nourrissent une bête immonde jamais rassasiée. Parce qu’ils sont juifs, tziganes, communistes, syndicalistes, socialistes, résistants, homosexuels ou handicapés, des hommes, des femmes, des enfants font figure de parasites à éliminer. C’est face à cette idéologie délirante qu’une certaine France va se lever. Une France courageuse et déterminée, qui dit « non » à l’envahisseur et « oui » à la Liberté. Le 17 juin, à Draguignan, Charles Tillon, membre de la direction du PCF, lançait lui aussi son appel au « peuple des usines, des champs, des magasins, des bureaux, les commerçants, les artisans, les intellectuels, les soldats, les marins, les aviateurs encore sous les armes à s’unir dans l’action ». La Résistance, née du plus profond des peuples, joua un rôle déterminant dans maints pays occupés, des montagnes de la Yougoslavie aux maquis du Limousin. C’est à eux qu’il nous faut penser aujourd’hui. Levés pour refuser l’inacceptable, ils combattirent le fascisme au péril de leur vie, de celle de leurs proches : Communistes, antifascistes résolus,   Gaullistes, républicains espagnols,  des combattants d’origine étrangère, recrutés au sein des FTP MOI comme le poète arménien Missak Manouchian, hommes et femmes de foi, toutes et tous seront déterminés à défendre la classe ouvrière et le bonheur commun. Ils se mobilisent, prêts à en découdre, les armes à la main. Ils deviendront, comme l’écrira Aragon « l’orgueil de notre peuple qui ne plie pas devant l’abominable »

La résistance au nazisme a également eu lieu à l’intérieur de l’Allemagne. Les réseaux les plus connus sont l’organisation communiste Orchestre rouge, le groupe d’étudiants chrétiens de La Rose blanche à Munich, et à Hambourg.  Tous les membres de ce  groupe furent arrêtés en par la gestapo et exécutés.

Ce 27 mai 2020, nous célébrons donc  la naissance du Conseil National de la Résistance et l’incroyable défi que se sont fixés des hommes et des femmes d’imaginer la France dans laquelle ils rêvaient de vivre pour restaurer la République des Lumières. Deux ans après, dans une France en ruine, un gouvernement réunissant des ministres gaullistes, de la SFIO et du PCF, reconstruisent le pays en faisant le choix de mettre en œuvre des avancées sociales, économiques et politiques majeures, complétant les conquêtes, quelques années plus tôt, du Front populaire : les femmes votent pour la première fois le 29 août 1945, la Sécurité sociale est inventée et mise en place, tout comme notre système de retraite par répartition, le gouvernement nationalise les Houillères, Renault, les banques de dépôt et la Banque de France, l’électricité et le rail. Le droit à l’éducation et à la culture pour tous est instauré. ET ce à quoi les gouvernements successifs  de Chirac à aujourd’hui Macron se sont attaqués. Détruire tous ces conquêtes sociales gagnées par l’engagement et le sacrifice de milliers d’hommes et de femmes qui ne voulaient simplement « pas vivre à genoux » et construire Les jours heureux  .

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s