MADAME NOËL, LA HAINE N’A JAMAIS ÉTÉ UN ARGUMENT

Dans un dernier matériel électoraliste distribué à la population,  Marjorie Noël, qui partage avec son père la tête de liste « L’avenir de Bezons en Commun »,  porte des propos  extrêmement durs à mon encontre. Sans remord et sans retenue, elle  use et abuse de l’insulte, le tout saupoudré de vulgarité.

Madame Noel et son père doivent aujourd’hui faire face à la rétractation de nombreux colistiers de leur liste, dont le président de leur groupe au conseil municipal. 

Rien d’étonnant peut-être à cela, de la part de celle qui a fait de l’invective et du ton brutal lors de ses interventions en Conseil municipal, une règle politique. Pour tout dire nous avons affaire à un personnage qui est une habituée de ce genre de frasques. Mais cette fois Madame Noël atteint l’inacceptable.  Elle tente de me salir en utilisant à mon encontre  des propos fallacieux, allant jusqu’à s’en prendre à mon âge et en me présentant comme un autocrate ayant « livré corps et âme la ville aux spéculateurs », « réduit en cendres le vivre ensemble » et « renié tous ses engagements ». Les propos sont odieux et le ton proprement haineux.   Quel toupet de la part de cette prétendue militante progressiste, supposée éprise de généreuses valeurs  mais pourtant mise au ban de son propre parti politique et déchue de sa fonction d’adjointe, ainsi que son père, par un vote du  Conseil municipal en juin 2018 pour « attitude déloyale ».

Extrait du texte publié par le Président du groupe auquel appartiennent Madame et Monsieur Noël au conseil municipal. Le moins que l’on puisse dire c’est que sur la liste de Madame et Monsieur  Noël, y a de l’eau dans le gaz !

Celle dont la seule proposition, lorsqu’elle fut adjointe à la jeunesse, fut de supprimer…le service municipal de la jeunesse (SMJ), semble être prise d’un vent de panique et s’engouffre dans les propos nauséabonds.  Et si je comprends son dépit face à la démission de nombreux colistiers de sa liste parmi lesquels le président de leur groupe au conseil municipal qui dénonce, je cite, « ton attitude purement égoïste, loin, très loin de l’esprit de démocratie participative et citoyenne que tu vends politiquement », cette déconvenue ne justifie en rien de m’insulter.  Elle n’a même pas l’excuse de la jeunesse et donc de ses insuffisances. « L’injure est l’arme des désarmés », disait Jules Vallès. Madame Noël, est désarmée et semble déjà à terre ! Les électrices et les électeurs jugeront. Je leurs fais confiance.

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s