Congrès de Versailles : une dérive d’inspiration bonapartiste

Le chef de l’État s’adresse aujourd’hui au Congrès pour tracer les perspectives de son quinquennat.  Le chef de l’État, qui se conduit en véritable monarque,  prendra la parole à 15 heures. Les députés communistes, ainsi que ceux de la France Insoumise et d’autres tendances aussi, ne participeront pas à cette mascarade souverainiste. André Chassaigne, député…