Palestine : un vote qui ne passe pas inaperçu !

Le 14 février dernier, sur ma proposition, le Conseil municipal de Bezons a adopté une délibération qui fera date et qui s’inscrit dans la longue histoire d’amitié, de solidarité et de fraternité qui uni notre ville à la Palestine. Bezons a, en effet, officiellement reconnu l’existence de l’État palestinien et son Conseil municipal demande au…

Salah Hamouri sortira-t-il de détention le 28 février ?

Notre ami Salah Hamouri est incarcéré depuis le 23 août. Il a été arrêté au petit matin à son domicile, situé sur une zone dépendant de Jérusalem-Est, territoire occupé et annexé par Israël, en violation de toutes les lois internationales. Cet avocat franco-palestinien doit sortir le 28 février, mais les services de renseignements israéliens ont…

En Marche piétine les sans-abri

Le billet du journaliste Emilien URBACH paru dans l’Humanité du 6 février 2018 Ils n’ont pas honte !  Le mensonge comme ligne politique ? Une idée révolutionnaire qui plaît beaucoup parmi les pontes de la République en marche (LREM). Alors que le plan grand froid vient d’être déclenché en région parisienne, et que la Fondation Abbé-Pierre…

Fadwa BARGHOUTHI à Bezons

Fadwa et Arab BARGHOUTHI, respectivement épouse et fils de Marwan BARGHOUTHI, député et leader palestinien, emprisonné en Israël depuis 2004, nous font l’honneur d’être à Bezons le jeudi 30 novembre prochain. Une rencontre qui se passera en deux temps, à 15h30 puis en soirée pour un échange avec nos invités. Je serais heureux de vous…

Israël : cachons cet apartheid que vous ne devez voir !!!

Une délégation de plus d’une centaine d’élus français, dont Raymond AYIVI, conseiller municipal de notre ville, en charge de la Paix et de la solidarité internationale,  doit se rendre en Palestine du 18 au 23 novembre avec la volonté, entre autre,  de rencontrer Marwan Barghouti et Salah Hamouri. Les autorités israéliennes ont annoncé qu’elles interdiraient…

Refuser la mixité sociale permet aux riches de se construire un sentiment d’impunité de classe

Les riverains du bois de Boulogne ont violemment manifesté leur colère le 14 mars 2016 contre l’implantation d’un (seul) centre d’hébergement pour sans-abri à 55 mètres de chez eux. Chronique d’un réflexe de classe. J’ai choisi de partager avec vous cet article écrit par les sociologues Pinçot-Charlot. Les grands bourgeois, qui n’ont pas de contraintes…