400 élus vent debout contre l’acte III de la décentralisation

decentralisationanecr0-0c7ac

Hier matin, je me suis rendu au Sénat à l’appel des sénateurs communistes et républicains, pour manifester contre le premier projet de loi de décentralisation.

Ce projet, qui inscrit la création de métropole, grignote encore un peu plus les pouvoirs des maires et imposera de fait une nouvelle inégalité territoriale. Nous étions plus de 400 élus à exprimer notre refus de ce projet.

Je vous partage ici un article d’elunet qui résume notre matinée. Je vous partage aussi l’intervention du sénateur Favier hier au Sénat, qui expose brillamment les raisons de notre colère.

« Les élus communistes et républicains ont ouvert le bal des manifestations, jeudi 30 mai, devant les portes du palais du Luxembourg, alors que s’ouvraient les discussions parlementaires sur le premier projet de loi de décentralisation.

Venus des quatre coins de France, ils ont enchainé les interventions, sans laisser leur détermination se diluer dans la pluie et la grisaille.
De la Sarthe à la Seine Maritime en passant par le Nord et les Bouches-du-Rhône, la résistance s’organise pour « refuser la régression des libertés publiques », comme l’a affirmé Dominique Adenot, maire de Champigny/Marne et président de l’ANECR.
De son côté Gabriel Charroux, député maire de Martigues a témoigné de la bataille qui grandit sur son territoire pour repousser la création d’une métropole marseillaise.

Sur les 119 maires du département, 109 s’opposent frontalement au projet de Marylise Lebranchu et l’ont bien fait savoir en montant à Paris ce même jour.

La nouvelle collectivité lyonnaise qui pourrait être instituée sans consultation des citoyens, a aussi été largement critiquée.

Après une matinée passée en séance publique, les sénateurs du groupe CRC ont rejoint les rangs des manifestants.

Par la voix de Christian Favier, sénateur du Val-de-Marne, les élus nationaux ont aussi redit leur opposition à la conception des métropoles défendue dans le projet de loi.

Le groupe CRC a ainsi déposé 147 amendements sur ce premier volet.

Les discussions devraient s’étirer jusqu’au 7 juin au Sénat, avant de passer en juillet à l’Assemblée nationale, où le groupe GDR, présidé par le député du Puy-de-Dôme André Chassaigne, prendra le relai.

D’ici là, les élus locaux n’ont pas fini de faire grandir leur mouvement. »
Pour lire l’intervention de Christian FAVIER, cliquez ici
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s