Maison des syndicats : le président du CG95 recule !

Dès l’annonce de la décision de la droite de Conseil général du Val d’Oise d’expulser les syndicats de leur maison départementale, la mobilisation a été grandissante : campagnes de pétitions, meetings devant les grilles du Conseil général du Val d’Oise, rencontres de délégation des syndicats avec des conseillers généraux et audience avec le président du CG95. Aujourd’hui celui-cil recule et semble vouloir reprendre le dialogue avec les syndicats.

Je me félicite de ce changement de stratégie comme je félicite l’ensemble des syndicats pour leur mobilisation et leur détermination. Conseiller général du Val d’Oise j’ai, dés le début, soutenu leur action contre cette décision ainsi qu’en tant que maire de Bezons, par mes courriers au président du CG95 mais aussi par la mobilisation des élus de la majorité municipale (voir motion adoptée par le Conseil municipal de Bezons le 10 décembre dernier). Aujourd’hui le président UMP du CG95 semble reculer. Et c’est tant mieux ! Le nouveau Rassemblement Unitaire et Massif (RUM) du 19 décembre 2014 devant le Conseil Général a été efficace et déterminant pour que le Président du Conseil Général propose aux syndicats de la maison départementale le texte provisoire suivant : « Le Président invite les représentants de la maison des syndicats à démarrer des négociations formelles sur l’avenir de la maison des syndicats Dans ce cadre, il s’engage à ne pas donner suite à la procédure de résiliation…. Et à ne pas solliciter auprès des autorités compétentes l’expulsion des occupants. Il propose la constitution d’un tour de table avec (à définir)……. Pour pouvoir pérenniser cette maison. Cette rencontre sera fixée d’un commun accord dès le début de la semaine prochaine ».

banderole-maison-syndicats-finale

Les syndicats sont dans l’attente du texte définitif et actent l’abandon de la procédure de résiliation des conventions d’occupation des locaux ainsi que l’engagement du conseil général de ne procéder à aucune expulsion des syndicats, à compter du 15 février 2015. Ils actent également l’organisation d’une réunion, très prochaine, avec les représentants du Conseil Général, des collectivités territoriales du département et les organisations syndicales afin de pérenniser la maison des syndicats et son activité. Toutefois, ils restent vigilants car le Conseil Général ne garantit pas la prise en charge des frais de fonctionnement de la maison des syndicats (200 000 € par an.) L’UD CGT tient à adresser un grand merci à toutes et à tous pour votre engagement qui a favorisé la forte mobilisation unitaire des syndiqués du Val d’Oise et a permis cette première victoire. La bataille continue…..Et je reste bien évidement aux côtés des syndicats !

Texte de la motion adoptée par les élus de la majorité du Conseil municipal de Bezons et l’élu LO : MOTION EN FAVEUR DE LA MAISON DEPARTEMENTALE DES SYNDICATS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s