La Méditerranée : le vaste charnier d’une Europe forteresse

C’est une photo qui va hanter l’Europe. De celles qui frappent les esprits, réveillent les consciences endormies. Celle du corps d’un petit garçon, échoué sur une plage turque. Ce cliché terrible d’un petit Syrien de 3 ans, couché face contre terre sur le sable, a fait le tour des réseaux sociaux et suscite une vague d’indignation inédite.

Cela fait pourtant des années que la Méditerranée est devenue le vaste charnier d’une Europe forteresse en plein naufrage, étrange eldorado où l’on construit des murs, où l’on inscrit des numéros sur les mains des migrants…Alors la compassion ne suffit plus. Les larmes de crocodile des dirigeants européens masquent mal leur responsabilité dans ce qui s’annonce être le plus grand drame humain de ce début de siècle. Et, sur ce dossier encore, François Hollande n’aura pas brillé par son courage, lui qui a attendu l’autorisation d’Angela Merkel pour sonner le tocsin et commencer à envisager une réponse politique qui ne soit pas que sécuritaire.

6851017

A juste raison, Les internautes dénoncent l’hypocrisie de ces quotidiens, toujours prompts à porter des idées anti-immigration, glissant régulièrement vers le racisme, mais prêts à surfer sur l’émotion suscitée par cette photographie.

On a froid dans le dos en imaginant l’avenir que nous préparerait le maintien durable des surenchères autoritaires, à l’instar du cousin autrichien de Marine Le Pen, qui voit dans les survivants des barbelés une « menace pour les racines chrétiennes de l’Europe ». Car, en dépit des contrevérités démagogiques du FN, la France est en réalité bien pingre en matière d’accueil de réfugiés. En 2014, elle a reçu 6 2 735 demandes d’asile, ce qui représente un demandeur pour un millier d’habitants. Les migrants qui arrivent illégalement en Europe chaque année ne représentent que 0,05 % de la population. N’est-ce pas à la portée de l’Europe d’accueillir dignement ces hommes et ces femmes, naufragés des guerres et de la mondialisation capitaliste ?

1128047_migrants-en-mediterranee-le-cauchemar-de-leurope-web-tete-021135686936

Depuis le début de l’année, plus de 2500 hommes, femmes et enfants ont trouvé la mort en Méditerranée. L’équivalent de 2 Titanic !

Il est grand temps que les pays européens se montrent à la hauteur d’une démocratie moderne, qu’ils ouvrent des accès sûrs et légaux pour que les migrants ne perdent plus la vie à vouloir survivre. Cet été, de nombreux citoyens d’Europe se sont soulevés dans un bel élan de solidarité, organisant eux-mêmes l’aide aux migrants. Voilà le visage de l’Europe qu’il faut construire. Une humanité partagée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s