Tentative de hold-up dans les poches des petits retraités

Plus de 250.000 retraités se sont retrouvés sommés de payer des impôts locaux (taxe d’habitation et taxe foncière), dont ils étaient dispensés jusqu’ici en vertu de la «demi-part des veuves», qui leur permettait sous certaines conditions de bénéficier d’une demi-part fiscale supplémentaire. Toutes les personnes nouvellement assujetties à la taxe d’habitation sont concernées par la mesure.

Les contribuables qui ont déjà payé la taxe d’habitation et la taxe foncière 2015 «seront automatiquement remboursés dans les premiers mois de 2016», explique Bercy. Pour cela, ils doivent s’adresser dès le 9 novembre à l’administration fiscale, via le site impots.gouv.fr, par courriel, téléphone ou directement aux guichets des centres des finances publiques. Le remboursement interviendra normalement dans les trois semaines. Ceux qui n’ont pas encore payé leurs impôts n’ont pas à le faire et ne doivent pas tenir compte des avis reçus. Un dégrèvement automatique viendra ensuite régulariser leur situation.

Pauvrete-FR

Environ 250.000 retraités se sont retrouvés sommés de payer des impôts locaux (taxe d’habitation et taxe foncière), dont ils étaient dispensés jusqu’ici en vertu de la «demi-part des veuves»

Mais questionnait par les députés Front de Gauche sur l’explosion des impôts locaux dont des milliers de retraités étaient jusqu’alors exonérés, le Secrétaire d’État au Budget s’est contenté de rejeter la faute sur le gouvernement Fillon, en rappelant que cette mesure était tout simplement un héritage de la droite et qu’il s’engageait à « neutraliser » la situation. Mais pourquoi ne pas l’avoir fait auparavant ? Comment expliquer un tel immobilisme ? Comment justifier que l’État fasse semblant de découvrir seulement maintenant cette question alors que le problème était connu de longue date ? Souhaitant étouffer toute nouvelle grogne fiscale avant les régionales, le gouvernement procède à un rétropédalage et propose des mesures nécessaires mais cosmétiques et provisoires, jusqu’en 2016, loin de toute ambition de réforme fiscale d’ampleur. N’est-il pas temps de prendre des mesures pérennes pour que nos retraités ne se retrouvent pas dans la même situation en 2017 ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s