La réforme constitutionnelle enterrée : la fin d’une farce tragique

cni

Au terme de quatre mois d’un parcours chaotique, le projet de loi constitutionnelle de protection de la Nation est heureusement abandonné.

Les députés du front de gauche, qui n’ont eu de cesse d’exiger le retrait pur et simple de cette réforme, sont satisfaits de la clôture de cette farce tragique.

Le renoncement à ce projet de loi inutile, inefficace et dangereux est une bonne nouvelle pour nos concitoyens : ils n’avaient rien à gagner de cette réforme politicienne.

La déchéance de nationalité, symbole de division de la communauté nationale, si chère à l’extrême droite et aux islamistes, est enterrée. C’est un soulagement.

Le président Hollande n’a pas obtenu l’arrangement qu’il souhaitait avec la droite. Lui qui, en juillet dernier, assurait pourtant que la déchéance de nationalité faisait partie de ces «choses de droite qui sont de l’ordre du symbolique et qui n’apportent rien à la lutte contre le terrorisme». Sous couvert de compromis, il était prêt à toutes les compromissions. L’échec est patent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s