Contre le loi Valls-El-Khomeri : le 9 avril, continuons !!!

Le mouvement de contestation a connu un grand succès jeudi dernier. La pluie battante n’a pas arrêté les 1 200 000 jeunes et salariés qui ont défilé dans 260 lieux en France. Et samedi 9 avril, on continu !!

5611775_manif-lp-dumontier-2_545x460Ces défilés ne sont que la partie immergée de la colère sociale : plus de 70 % des Françaises et Français veulent le retrait de cette loi de casse du Code du travail. Les sénateurs communistes, sous les invectives de Manuel Valls et les huées de parlementaires de droite, d’extrême-droite et socialistes ont brandi dans l’hémicycle des pancartes : Loi Travail non merci !  Le gouvernement avait cru qu’en négociant le ralliement de la CFDT et en multipliant les intimidations policières, il découragerait le mouvement C’est raté ! La pression populaire s’amplifie et s’exprimera de nouveau dans la rue samedi 9 avril.

109978969

A la veille du 80ème anniversaire du Front Populaire, où les grèves permirent d’obtenir entre autres, les premiers 15 jours de congés payés, d’autres conquêtes sociales peuvent être obtenues aujourd’hui grâce à la mobilisation conjuguée de la jeunesse et du monde du travail !

Assez des politiques libérales ! Les propositions existent pour une autre politique.

  1. Augmenter les salaires et baisser le temps de travail à 32 heures par semaine pour permettre la création de centaines de milliers d’emplois.

  2. Créer une sécurité d’emploi et de formation garantissant à tout salarié la possibilité d’alterner périodes d’emploi et de formation sans passer par la case chômage.

  3. Écrire un code du travail du 21e siècle qui permette de contester la mainmise des actionnaires et de la rentabilité financière sur les entreprises.

  4. Prendre le contrôle du crédit bancaire, de l’argent public donné aux entreprises pour financer non pas des actionnaires sans contrepartie mais des programmes de création d’emplois et de formations qualifiantes, de recherche et d’innovation.

  5. Donner aux salariés des droits et pouvoirs nouveaux d’intervention dans les choix des entreprises et aux citoyens et élus dans les choix de la cité.

  6. Réformer le financement de la protection sociale pour inciter les entreprises à créer des emplois, financer le développement de la formation professionnelle, mutualiser les dépenses et mieux répartir les prélèvements entre les grands groupes et les PME.

Pour défendre ces revendications, je vous donne rendez-vous samedi 9 avril  à 14h la Place de la République à Paris (manifestation en direction de Nation)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s