49-3 : une preuve de mépris envers le monde du travail !

ob_30820e_dessin-goutal-jpgIsolé dans l’opinion, minoritaire dans l’Assemblée, contesté dans la rue, le tandem gouvernemental a choisi le coup de force et la négation de la démocratie pour imposer une loi de régression sociale. « Les salariés sont méprisés, les citoyens bafoués et leurs représentants ignorés », s’indignait la CGT, avant de rejoindre dans la soirée une intersyndicale qui décidera des suites de la mobilisation. Parions que le premier ministre et le président n’en ont pas fini…

160510-valls-passe-en-force-cambonDans un premier temps, le gouvernement avait entrepris de passer en force et, au mépris de la loi, sans la moindre consultation des organisations syndicales. Devant l’ampleur des oppositions, il avait tenté de les neutraliser par une opération de division. Inefficace ! Chattemite, Manuel Valls jouait alors la comédie du compromis. Ce n’était que du vent. Brutal, il interdit aujourd’hui tout débat aux élus de la nation par l’usage du 49-3 et exerce un chantage sur les nombreux députés socialistes qui refusent ce texte et critiquent une méthode foncièrement antidémocratique, comme ne se lassait pas de le dire, jadis, François Hollande. Pour empêcher l’adoption de cette loi réactionnaire, le seul moyen est aujourd’hui la motion de censure, et l’addition des députés communistes, écologistes et frondeurs permet de déposer un texte de gauche. Le pays regarde ; pour tous, ce n’est pas le moment de flancher. Une part de l’avenir de la gauche fidèle à ses valeurs se joue là. Ce gouvernement censure le peuple… censurons-le !

13179451_1695551254038249_163077925966757904_nFrançois Hollande et Manuel Valls ont choisi de rompre avec la majorité du peuple de gauche, qui refuse la loi El Khomri contre le travail. Mais ils ne parviendront pas à lui imposer le silence. « Au reste, écrivait Marat, le révolutionnaire de 1789, les lois n’ont d’emprise qu’autant que les peuples veulent bien s’y soumettre »…Alors plus que jamais soyons nombreux et unis à répondre à l’appel des syndicats  et mouvements jeunes CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL, FIDL à des grèves et des manifestations les 17 et 19 mai. En utilisant le 49.3, le gouvernement socialiste a une nouvelle fois fait la démonstration de son profond mépris pour le monde du travail et la jeunesse, c’est aussi une immense démonstration de faiblesse. Faisons quant à nous la démonstration de notre détermination à en finir avec ce gouvernement de godillots du Medef !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s