Primaires : et le grand vainqueur est…la droite !

113517897Nicolas Sarkozy , l’ancien président des riches est éliminé !  François Fillon, son ancien premier ministre est arrivé largement en tête du premier tour de la primaire de la droite avec plus de 44% des suffrages.  Il devance Alain Juppé (28,6%), Nicolas Sarkorzy (20,6%), Nathalie Kosciusko-Morizet (2,6%), Bruno Le Maire (2,4%),  Jean-Frédéric Poisson (1,5%) et Jean-François Copé (0,3%).

Souvent ennuyeux, toujours réactionnaire, bon avec les riches et dur avec tous les autres, à commencer par les plus pauvres, François Fillon a été plusieurs fois ministre dans des gouvernements de droite avant que Sarkozy ne l’installe à Matignon de 2007 à 2012. Aujourd’hui, comme hier, il reste convaincu que l’on peut faire du neuf avec cette vieille recette qu’est la surexploitation des travailleurs. Aux yeux de Fillon, l’austérité salariale et le recul à 65 ans pour tous de l’âge donnant droit à la retraite seraient le meilleur moyen de créer des emplois. On en oublierait que le nombre de chômeurs augmenta de plus de 500 000 personnes durant les cinq années qu’il passa à Matigon. Et a continué de progresser à un rythme à peine supérieur sous la présidence de François Hollande.

648x415_nicolas-sarkozy-alors-president-republique-premier-ministre-epoque-francois-fillon-devant-tombe-soldat-inconnu-a-paris

Avec à peine 21% des suffrages, Sarkozy est obligé de s’effacer derrière Fillon et Juppé.

Outre les 500 000 suppressions de postes de fonctionnaires, l’augmentation de 2% de la TV, un fort risque de recul sur le mariage pour tous (Sens commun, la branche politique de la manif pour tous, qui a apporté son soutien à Fillon), l’abandon des 35 h, la réduction des charges sociales pour les patrons,  notons encore que François Fillon plaide pour la suppression de l’ISF. Or sur ce sujet un sondage Odoxa publié par  « Aujourd’hui en France » a posé à un panel d’électeurs la question suivante : «  S’agissant de l’impôt sur la fortune, souhaitez-vous que cet impôt soit maintenu tel qu’il est, renforcé en augmentant ses taux d’imposition ou en abaissant le seuil, ou supprimé ? ». La réponse ses sondés est claire : 42% souhaitent que cet impôt soit conservé tel qu’il est aujourd’hui ; 30% souhaitent qu’il soit renforcé, soit un total de 72%. Seulement 28% disent souhaiter sa suppression. Même les électeurs des candidats de la droite pour l’élection présidentielle sont majoritairement pour le maintien de cet impôt.

xvm59227d50-06f5-11e6-a628-0f29e352c212Derrière la victoire de Fillon, derrière une façade apparemment plus policée, c’est surtout une droite très dure qui a gagné la première et très certainement la seconde. Alain Juppé aura en effet bien du mal à refaire son retard. Et ce d’autant que François Fillon a reçu le soutien de Nicolas Sarkozy et de Bruno Lemaire. Avec la candidature d’Emmanuel Macron, la droite est donc déjà sur la ligne de départ pour les présidentielles.

ob_a8235d_fillonbiz

Les Résultats à Bezons : 

Si en Ile-de-France, François Fillon arrive  en tête avec 43,2% des suffrages contre 31,94% pour Alain Juppé et 17,25% en faveur de Sarkozy, à Bezons les résultats ne sont pas tout à fait similaires. Dans le 1er bureau, c’est Juppé qui arrive en tête avec 36,66% des voix, devant Fillon, 31,38% et Sarkozy 22,58%. Par contre dans le deuxième bureau, Fillon prend la tête avec 38,83% suivi par Juppé, 32,98% et Sarkozy, toujours troisième, avec 20,21%. Nathalie Kosciusko-Morizet rassemble quant à elle et respectivement  3,81% et 2,39% des électeurs.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s