L’ex-ministre du Budget de Hollande condamné à 3 ans de prison ferme

L’ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac a été condamné jeudi à trois ans de prison ferme, sans aménagement, pour son compte caché à l’étranger.

cahuzac1Jérôme Cahuzac ira donc en prison. Le président de la 32e chambre du tribunal correctionnel de Paris a en effet estimé que seule une peine d’incarcération effective, sans aménagement possible, pouvait sanctionner cette « faute pénale d’une exceptionnelle gravité, destructrice du lien social ». Sa condamnation est conforme aux réquisitions du Parquet national financier (PNF), qui avait demandé une peine « sévère » envers un homme qui a « flétri l’honneur » de la France. Jusqu’à deux ans, une peine de prison ferme peut en effet être intégralement aménagée (semi-liberté ou bracelet électronique). Mais à partir de trois ans, le condamné passe nécessairement par la case prison, au moins pour un temps. L’ex-ministre du Budget, également condamné à cinq ans d’inéligibilité, a été reconnu coupable des trois infractions pour lesquelles il était poursuivi : fraude fiscale, blanchiment et fausse déclaration de patrimoine.

cahuzac2

Ce procès condamne un escroc qui alors qu’il était ministre du Budget de F.Hollande avait eu l’audace de faire de la chasse aux fraudeurs un cheval de bataille.

Ses avocats avaient appelé le tribunal à prononcer une « juste » peine à son endroit, le décrivant comme un homme « fini », marqué du sceau « indélébile » de la « trahison » après les révélations sur son compte caché à l’étranger. Pourfendeur de la fraude fiscale lorsqu’il était ministre de François Hollande, Jérôme Cahuzac, 64 ans, a été contraint à la démission en mars 2013, après des mois de dénégations, jusque devant l’Assemblée nationale. Durant son procès, il a expliqué s’être retrouvé pris dans une « mécanique » très dure à arrêter, après l’ouverture d’un premier compte en Suisse destiné, selon lui, à financer de manière occulte une éventuelle campagne présidentielle de l’ancien Premier ministre Michel Rocard, en 1992-1993. S’ensuit une « fuite en avant » presque « logique et mécanique », dit-il : un autre compte, ouvert en Suisse et transféré à Singapour par « peur » d’être découvert, et des actes de blanchiment liés, selon lui, à son incapacité à renoncer à un certain train de vie.

cahuzac

Jérôme Cahuzac, 64 ans, a été contraint à la démission en mars 2013, après des mois de dénégations, jusque devant l’Assemblée nationale.

Son ex-épouse Patricia Cahuzac a été condamnée à deux ans de prison ferme. La banque genevoise Reyl a de son côté été condamnée à une amende de 1,875 million d’euros pour avoir été «l’instrument de la dissimulation des avoirs» de Jérôme Cahuzac. L’établissement a écopé de la peine maximale encourue pour blanchiment, mais a échappé à une interdiction d’exercer toute activité bancaire en France comme l’avait demandé le parquet. Le banquier François Reyl a quant à lui été condamné à un an de prison avec sursis et 375.000 euros d’amende. Ce procès condamne un ancien ministre du Budget qui avait eu l’audace de la chasse aux fraudeurs un cheval de bataille. Ce couple de chirurgiens spécialistes des implants capillaires, «enraciné dans la fraude», aura dissimulé au fisc une somme estimée à 3,5 millions d’euros, mais sans doute bien supérieure selon le parquet national financier.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s