« Pas clair mon Ferrand »* en dessins

Morale! Le mot est de retour dans notre vie politique, après en avoir été longtemps banni. Le « nouveau » président de la République, a annoncé une loi de « moralisation » de la vie publique, que François Bayrou, ministre de la justice, a été chargé de préparer, afin de rétablir la confiance entre les élus et les citoyens.

Parmi les propositions présentées : obligation pour les candidats d’avoir un casier judiciaire vierge, le plafonnement du cumul des indemnités des élus, l’interdiction pour les parlementaires de continuer à exercer une activité de conseil, interdiction pour les parlementaires de recruter des membres de leur famille…Tout ceci reste insignifiant. Qu’un député se fasse de l’argent sur le dos du contribuable c’est proprement scandaleux.  Qu’un homme politique ait un casier judiciaire avec une condamnation grave c’est intolérable. Ou bien  que des députés cumulent à vie leur siège ne favorise pas la démocratie.

Mais la véritable immoralité de la vie publique c’est bien plus qu’un ministre de la santé soit en lien avec l’industrie pharmaceutique. Car là il y a véritable danger, à cause du conflit d’intérêt. La véritable immoralité de la vie publique c’est qu’on prétende lutter contre le terrorisme et qu’on encense un ministre de la défense qui a vendu des armes à des pays qui soutiennent le terrorisme. La véritable immoralité c’est que la majeure partie des Français ne soient pas représentés à l’Assemblée nationale à cause du mode de scrutin majoritaire, alors que la proportionnelle intégrale reste la seule véritable démocratie politique.

La véritable immoralité c’est qu’une fois élu, le président de la République considère que les Français ont signé une acceptation de tout ce qu’il allait faire et qu’ils doivent se taire jusqu’à la prochaine échéance. La véritable immoralité c’est que celui-là même qui réclame cette loi protège l’un de ses ministres et certains de ses candidats aux législatives corrompus, tricheurs ou en cours d’inculpation.   Bref, cette future loi de moralisation n’est que de la poudre aux yeux.  Et les dessinateurs de presse nous le disent à leur façon…Bon week-end  à toutes et tous. * La titre de cette article est une reprise d’un titre du journal Le Canard Enchaîné.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s